/news/politics
Navigation

Le Parti québécois aura un nouveau chef ce soir

Les candidats à la direction du Parti québécois, Alexandre Cloutier, Martine Ouellet et Jean-François Lisée, lors du débat lundi soir au Musée de la civilisation à Québec.
Photo Daniel Mallard Les candidats à la direction du Parti québécois, Alexandre Cloutier, Martine Ouellet et Jean-François Lisée, lors du débat lundi soir au Musée de la civilisation à Québec.

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC – Après des mois de campagne, de débats et, parfois, de coups bas, les quatre aspirants-chefs à la direction du Parti québécois (PQ) connaîtront vendredi soir le verdict des militants du parti souverainiste.

Débuté depuis mercredi, le vote électronique des sympathisants péquistes doit se terminer à 17 h. Les résultats seront annoncés dans la soirée.

De loin favori dans les sondages lors du lancement officiel de la course le 30 juin dernier, Alexandre Cloutier a vu ses appuis s’effriter au cours de campagne au profit de son rival Jean-François Lisée.
Selon un sondage Léger paru le 1er octobre, 31 % des sympathisants auraient un préjugé favorable à M. Cloutier, contre 29 % pour M. Lisée. Martine Ouellet (12 %) et Paul St-Pierre Plamondon (3 %) fermeraient la marche des potentiels successeurs à Pierre Karl Péladeau.

Débutée timidement, la course à la chefferie a connu plusieurs rebonds lors des derniers miles. D’abord, le retrait d’une des favorites, la députée Véronique Hivon, atteinte d’une forme de labyrinthite, a permis de rebrasser les cartes parmi les appuis dont jouissaient chaque candidat.

Puis, la question identitaire a entraîné plusieurs passes d’armes entre les aspirants-chefs, avec notamment cette remarque de Jean-François Lisée à l’effet que le controversé imam Adil Charkaoui appuie Alexandre Cloutier.

Les quatre aspirants-chefs se sont aussi affronté sur le calendrier d’un hypothétique troisièmee référendum. Alors que M. Lisée a fermé la porte à l’idée «avant 2022», Martine Ouellet s’est montrée la plus pressée en souhaitant en tenir un dès l’arrivée au pouvoir du PQ. MM. Cloutier et Plamondon ont plutôt parlé d’attendre les «conditions gagnantes».

La campagne en quelques dates

- 2 mai 2015: démission de Pierre Karl Péladeau, à la tête du PQ depuis un peu moins d’un an.

- 30 juin 2016: Lancement officiel de la course à la direction du PQ.

- 26 août 2016: Véronique Hivon se retire de la course pour des raisons de santé.

- 16 septembre 2016: Jean-François Lisée associe l’imam Adil Charkaoui à Alexandre Cloutier. La bisbille s’installe au PQ.

- 5 octobre 2016: Début de la période de vote.

- 7 octobre 2016: Fin de la période de vote et dévoilement du nouveau chef.