/news/society
Navigation

Mississauga: un journal attaqué pour propos islamophobes

Coup d'oeil sur cet article

MISSISSAUGA – La mairesse de Mississauga, Bonnie Crombie a déposé une plainte à la suite de la publication d’un article sur un site d’informations local, vendredi, a rapporté le «Toronto Star».

Cet article, écrit par le rédacteur en chef de Mississauga Gazette, Acton Michaels, accuse la mairesse libérale «d’essayer de convertir la ville à l’islam». Il accuse également Bonnie Crombie et son mari d’envisager de tuer leur fils homosexuel.

L’article intitulé Les musulmans de Bonnie (Crombie) agressent les jeunes étudiantes de Mississauga, retiré depuis, rapportait qu’une élève a été régulièrement agressée par des jeunes musulmans.

La directrice des communications de la Commission scolaire du district de Peel assure au «Toronto Star» «ne jamais avoir entendu parler de ces allégations».

La mairesse a également pris contact avec son avocat pour répondre à ce qu’elle estime être des propos diffamatoires envers elle et sa famille.

Ce n’est pas la première fois que le journal attaque la politicienne.

L’année dernière, Kevin Johnston, webmestre et cofondateur du «Mississauga Gazette» avait déjà critiqué la politique de Mme Crombie en conseil municipal. Il s’était alors opposé à la construction d’une mosquée.

Après la publication de l’article, M. Johnston a expliqué que «la seule communauté pour laquelle Mme Crombie veut faire quelque chose est la communauté musulmane».

Mme Crombie a par ailleurs déjà organisé une collecte qui a permet d’amasser 5 millions $ pour les réfugiés syriens.

De son côté, le Conseil national des musulmans canadiens basé à Ottawa, parle d’un acte de haine.

L’article est présentement introuvable sur le site de la Gazette. À la place, on y trouve une déclaration qui fait état de menaces reçues à la suite de cette polémique qui ont entre autres poussé l’une des journalistes à démissionner.