/opinion/blogs/columnists
Navigation

Denis Coderre fait des affaires en Iran

Denis Coderre fait des affaires en Iran

Coup d'oeil sur cet article

Réjouissons-nous, citoyens de la plus gentille ville au Canada, notre tout aussi gentil maire voyageur a signé une entente de coopération entre Metropolis, l’organisme qui représente les grandes villes du monde dont il est président, et Téhéran, la capitale d’une des plus honteuses théocraties au monde, juste derrière l’Arabie saoudite.

Rappelons que:

Les Iraniennes, comme les Saoudiennes, doivent se couvrir de noir, de la tête aux pieds, pour sortir. Le tchador est une invention iranienne.

L’Iran et l’Arabie saoudite sont les deux principaux financiers du terrorisme international, chiite pour l’Iran, sunnite pour l’Arabie saoudite.

Depuis le début, l’Iran soutient Bachar al Assad dans sa lutte contre son peuple.

Les sbires du régime ont torturé, violé et tué la photographe montréalaise Zara Kazemi, détenu à la prison d’Evine à Téhéran.

L’anthropologue Homa Hoodfar de l’université Concordia a aussi été emprisonnée pendant quatre mois dans la prison d’Evine, haut-lieu de cruauté physique et mentale. Elle est revenue au Canada le jour même ou notre maire signait cette entente. Une petite gène aurait été de mise. Par respect pour ce qu'elle a vécu.

L’Iran est le ‘ground zero’ de l’antisémitisme à la sauce musulmane, dans le monde.

C’est l’Iran qui a inventé l’islamisme moderne quand l’ayatollah Khomeini a proclamé la République islamique d’Iran. Tout a commencé là.

Même si Hassan Rouani, un 'modéré', a été élu premier ministre, le pays n’a fait aucun progrès en ce a trait aux droits de l’Homme selon l’ONG Human Rights Watch.

Depuis le début de 2016, environ 300 personnes ont été exécutées.

L’homosexualité est punissable par la peine de mort.

Le 1er octobre dernier, la militante pacifiste Narges Mohammadi, a été condamné à dix ans de prison par un tribunal révolutionnaire. Elle militait contre la peine de mort.

L’Iran est 174e sur 179 pays pour ce qui est de la liberté de la presse, selon Reporters sans frontières

L’homme avec qui Denis Coderre a signé cette entente, l’ultraconservateur Mohammad Bagher Ghalibaf, a été un commandant senior de l’armée parallèle du régime, les Gardiens de la révolution. Cette organisation paramilitaire ne prend ses ordres que du Guide suprême Ali Khamenei. Mohammad Bagher Ghalibaf a aussi été le chef de la police nationale. C’est lui qui a dirigé la répression contre les étudiants en 1999.

J’espère que notre maire s’est bien lavé les mains après avoir serré celle du maire de Téhéran.

Pendant ce temps, c'est la valse des cônes, des nids-de-poule, des chantiers abandonnés dans sa ville. Mais c'est tellement moins exaltant que de jouer au ministre des Affaires étrangères.

Surtout que le Canada n'a toujours pas de relations diplomatiques avec l'Iran. Pour les Iraniens, le maire de Montréal, c'est une grosse prise.

 

Note: Sur la photo, Denis Coderre visite une exposition de photos à Téhéran. Pas beaucoup de femmes dans le portrait !

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.