/24m/outings
Navigation

Un nouvel espace public complètement gratuit

Coup d'oeil sur cet article

Les Montréalais peuvent désormais travailler et prendre un café sans dépenser un sou dans un nouvel espace public du Mile End inauguré demain.

«On se disait qu'il serait intéressant de créer un espace public intérieur dans la ville inspiré du concept de troisième lieu, c'est-à-dire un espace informel de rencontres en plus du travail et de la maison, lance Vincent Chapdelaine, cofondateur de Temps Libre, situé sur l’avenue de Gaspé. On trouvait qu’il y avait une pénurie de lieux de ce type à Montréal.»

Gratuit et neutre

Un lieu de ce type, pour lui, est un endroit neutre et ouvert où les contraintes commerciales et d’usage sont le plus possible limitées. Le café, le Wifi et le pop corn sont gratuits et il n’y a aucune entrée à payer. On peut venir y travailler sur des projets comme y jouer aux cartes ou lire.

«On dirait qu’habituellement les troisièmes lieux ont toujours une vocation commerciale, comme les bars ou les cafés où il faut toujours consommer, pointe Gaëlle Généreux, l’autre cofondatrice du projet. Du côté des anticafés, on paie à l’heure, nous on est plus radicaux, on ne paie pas et il n’y a pas d’inscription». Les bibliothèques ont quant à elle «un climat institutionnel» et il est difficile d’y animer une rencontre de discussion citoyenne, croit Vincent Chapdelaine. «Ici on veut vraiment laisser la communauté s’approprier l’espace sans contrainte.»

Parc intérieur

Selon les cofondateurs, un seul endroit comme Temps Libre existe déjà à Montréal : les parcs. Précisons que cet espace public Temps Libre représente environ 2000 pieds carrés et qu’il comprend entre autres une salle multi-fonctionnelle où les citoyens peuvent organiser des événements, des ateliers ou des 5 à 7. Il n’y a pas de coût pour la location de cette salle si l’événement n’est pas à vocation commerciale et est ouvert à tous.

Financement

Parce qu’un espace gratuit où l’on offre café, Wifi, et pop corn en plein cœur du Mile End doit bien se financer, un lieu de coworking de 6000 pieds carrés juxtaposé à cet espace est mis à disposition d'organisations qui peuvent y louer des postes fixes de bureau. «L’idée est d’être autonome et de ne pas dépendre de subventions, c’est un modèle d’économie sociale», indique Gaëlle Généreux.

Les cofondateurs souhaitent créer des espaces de ce type dans d’autres quartiers de la ville. «Le moyen de financer l’espace gratuit pourrait changer en fonction des besoins de chaque quartier, si on est dans un endroit où il y a un désert alimentaire et que le besoin est d’avoir accès à des fruits et des légumes, on pourrait ouvrir un marché dont les revenus financeraient l’espace.»

Des Montréalais avertis profitent déjà de l'endroit depuis quelques mois : désormais complètement prêt, son lancement officiel est prévu ce vendredi dès 17h. Rendez-vous au 5605, avenue de Gaspé.