/sports/fighting
Navigation

Dicaire piaffe d’impatience

SPO-SÉRIE DE BOXE CASINO DE MONTRÉAL GYM
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean

Coup d'oeil sur cet article

Marie-Ève Dicaire sera la vedette du combat de demi-finale jeudi prochain, au 49e gala de boxe de la série GYM-Casino de Montréal. Pour l’athlète de St-Eustache, ce sera une opportunité en or de gagner des supporteurs et de faire la promotion de la boxe féminine.

En action chez les mi-moyens, Dicaire (4-0-0, 0 K.-O.) se mesurera à la Mexicaine Karla Zamora (3-2-0, 1 K.-O.).

Dur combat

«Je m’attends à beaucoup de combativité. Elle va toujours de l’avant et ne ralentit jamais. C’est une vraie bagarreuse», a indiqué la Québécoise de 30 ans qui est fébrile à l’idée de renouer avec la compétition.

Dicaire, qui en sera à un deuxième combat de six rounds, sait exactement ce qu’elle doit faire pour vaincre Zamora jeudi prochain.

«Je devrai travailler de façon intelligente et stratégique, placer les bons coups aux bons moments plutôt que de lancer en volume. Dans les derniers mois, j’ai aussi beaucoup amélioré ma stabilité, ma défensive et la gestion de mon énergie. Je ne suis plus la même boxeuse qu’à mes débuts», a dit la gauchère.

Près d’un grand duel

Yvon Michel se réjouit de la progression de Dicaire en qui il fonde de grands espoirs. «On veut continuer de la développer avant de l’amener en combat de championnat du monde. Encore quatre ou cinq combats et je crois qu’elle sera prête», a dit le promoteur qui voit déjà en Dicaire une émule de Jelena Mrdjenovich.

«Cette fille d’Edmonton a livré 26 combats de championnat du monde. Elle a boxé partout dans le monde et attire toujours de 2000 à 3000 personnes. Mrdjenovich est une grande inspiration pour Marie-Ève, qui, elle aussi, a le talent pour devenir une championne du monde et une très grande vedette. On veut l’encadrer pour qu’elle se rende jusqu’au bout.»