/sports/fighting
Navigation

L’heure de vérité pour Clayton

Une victoire contre Ramses Agaton lui paverait la voie vers un titre chez les mi-moyens

Custio Clayton a trimé fort lors d’une séance d’entraînement tenue en public au Club de boxe de l’Est, vendredi.
Photo Agence QMI, JOEL LEMAY Custio Clayton a trimé fort lors d’une séance d’entraînement tenue en public au Club de boxe de l’Est, vendredi.

Coup d'oeil sur cet article

À moins d’une semaine du premier gala de la saison de la série GYM-Casino de Montréal, les têtes d’affiche de l’événement ont participé à un entraînement public, vendredi, au Club de boxe de l’Est. Parmi eux, Custio Clayton en est aux derniers préparatifs d’un combat important qui pourrait le propulser dans la cour des grands.

De fait, une victoire jeudi prochain face au Mexicain Ramses «El Faraon» Agaton permettrait à Clayton (9-0-0, 7 K.-O.) d’obtenir le premier affrontement de sa carrière pour un titre mineur chez les mi-moyens.

«C’est un adversaire qui a de bonnes habiletés et un bon bagage. Il s’est déjà illustré face à des gars assez redoutables. C’est un combat important qui m’indiquera si j’en suis toujours au stade de développement ou si je suis prêt pour la prochaine étape», a expliqué Clayton.

Âgé de 29 ans, le pugiliste originaire de Nouvelle-Écosse en sera à un 10e combat chez les professionnels.

Fort de neuf victoires, dont sept par K.-O., en autant de duels, Clayton est impatient de passer à un niveau supérieur et de se battre pour une ceinture mineure.

«On devrait déjà avoir combattu pour ça, mais ça ne sert à rien d’y penser. Je dois me concentrer sur celui que j’aurai devant moi dans quelques jours et réussir à performer comme je sais que je peux le faire. »

Une étape à la fois

Le promoteur Yvon Michel a assisté de près à l’évolution de Clayton. Malgré son talent indéniable et son expérience internationale, notamment aux Jeux olympiques de Londres, le boxeur n’a pas brûlé les étapes depuis son arrivée chez les professionnels en 2014.

«À ses débuts, il voulait trop en faire. Il avait un enthousiasme nerveux qui le poussait à boxer toujours au maximum. Évidemment, ses adversaires s’ajustaient», a expliqué Michel.

«Il a appris à mieux répartir ses énergies, à changer le rythme et les angles, et il travaille davantage en combinaisons. Il comprend mieux quelles sont ses forces. La différence est énorme.»

Un beau défi

Selon Michel, Agaton (17-4-3, 9 K.-O.) constitue un très beau défi pour son protégé. «C’est un adversaire qui a eu beaucoup de succès sur la scène internationale et qui va certainement donner à Custio la meilleure opposition qu’il aura rencontrée jusqu’ici.»

Advenant une victoire de Clayton, Michel pourrait lui proposer un combat pour un titre mineur dès le 10 décembre, lors du 50e gala de la série de boxe GYM-Casino de Montréal.