/news/society
Navigation

Décès d’une mère qui a refusé une transfusion: «Beaucoup d’incompréhension», dit une amie

Éloise Dupuis, 27 ans, avait décidé d'accoucher de son premier enfant dans une maison de naissance. Toutefois, en raison de complications, elle a été transférée à l'Hôtel-Dieu de Lévis, où l'on a dû procéder à une césarienne d'urgence.
CAPTURE D'ÉCRAN TVA NOUVELLES/AGENCE QMI Éloise Dupuis, 27 ans, avait décidé d'accoucher de son premier enfant dans une maison de naissance. Toutefois, en raison de complications, elle a été transférée à l'Hôtel-Dieu de Lévis, où l'on a dû procéder à une césarienne d'urgence.

Coup d'oeil sur cet article

LÉVIS – Une amie de la mère qui est morte après avoir refusé une transfusion sanguine parce qu'elle était témoin de Jéhovah s’explique encore mal comment la situation a pu avoir une issue si grave.

«Aujourd’hui, j’ai beaucoup d’incompréhension. Je sais que c’était son plus grand rêve, fonder une famille, a mentionné Cassandra Zélezen, qui connaissait la femme depuis de nombreuses années. Elle avait accompli ce rêve-là. Aujourd’hui, elle ne peut pas en profiter. Son enfant est en bonne santé, sans mère. C’est malheureux», estime-t-elle.

Éloise Dupuis, 27 ans, avait décidé d'accoucher de son premier enfant dans une maison de naissance. Toutefois, en raison de complications, elle a été transférée à l'Hôtel-Dieu de Lévis, où l'on a dû procéder à une césarienne d'urgence.

L'enfant est venu au monde et se porte bien, mais sa mère a fait une importante hémorragie. En raison de ses convictions religieuses, la jeune femme de Lévis a refusé une transfusion et est finalement décédée quelques jours plus tard.

Mme Zélezen n’était pas auprès de son amie pendant toutes les interventions médicales, mais elle était présente à son chevet au moment de son décès.

«Est-ce qu’elle aurait pu changer d’avis? Oui, croit-elle. Est-ce qu’elle l’a dit juste à sa famille et on n’en sait rien? [...] Je ne sais pas si elle a accepté une transfusion et on a fermé les yeux, ou si elle a fait un refus total de la transfusion sanguine.»

L’amie d’Éloise Dupuis a indiqué en entrevue à TVA Nouvelles qu’elle en veut à la famille et aux parents de la jeune femme pour ce qui est arrivé. «On est une armée derrière elle. On va faire changer les choses», a-t-elle déclaré.

Un coroner enquête sur les causes et les circonstances du décès de la femme. Son travail devrait être terminé dans quelques semaines.

«Je ne comprends pas qu’on meure aujourd’hui à 27 ans des complications d’une césarienne d’urgence, avec toute la technologie qu’on peut avoir», dit Mme Zélezen.