/news/currentevents
Navigation

50 % plus de fusillades à Toronto cette année

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | La mort d’un adolescent de 17 ans, abattu de sang froid dans une pizzeria dimanche, a rappelé que la violence par arme à feu a grandement augmenté depuis le début de l’année à Toronto.

Jarryl Hagley mangeait avec des amis dans une succursale de Pizza Pizza lorsque des hommes armés sont entrés et ont fait feu dans sa direction, vers 1 h 40 du matin. Ce faisant, il est devenu la 30e personne à tomber sous les balles d’un tireur et la 54e victime d'un meurtre depuis le début de l’année, selon les statistiques de la police de Toronto.

En comparaison, 18 personnes ont été tuées par balle et 39 ont été assassinés à Toronto pour l’ensemble de l’année 2015. Plus de 325 fusillades ont été répertoriés en 2016, en hausse de 52 % par rapport au 214 survenus l’an dernier.

«Ces chiffres ne sont pas acceptables, comme tous ceux qui sont plus haut que zéro», a affirmé le maire John Tory sur la chaîne Global News.

Le déroulement de la fusillade de dimanche a estomaqué les policiers. «Ils se contentent d’y aller et d’exécuter quelqu’un sans s’inquiéter du nombre de personnes qu’ils pourraient blesser. Ça aurait pu être bien pire», a fait valoir le détective Paul Worden, de la police de Toronto.

Pas qu’à Toronto

La Ville-Reine n’est pas la seule à connaître une recrudescence du nombre de fusillade.

À Ottawa, un record a été battu au début du mois lorsqu’une cinquantième fusillade a été répertoriée depuis le début de 2016. Parallèlement, le nombre de meurtre a presque doublé, passant de sept en 2015 à 13 au début du mois.

La violence a aussi repris de la vigueur à Chicago. Selon les données compilées par le «Chicago Tribune», 590 personnes ont été tuées depuis le début de l’année dans la troisième ville des États-Unis, contre 492 pour toute l’année 2015.

En contrepartie, Montréal connaît une année beaucoup plus calme jusqu’à maintenant. Alors que 30 personnes ont été assassinées en 2015 et 28 en 2014, seuls 15 meurtres ont été commis dans la métropole depuis le début de l’année.