/news/politics
Navigation

Ottawa pourrait réduire sa part sous les 50 %

Phase 2 des programmes d’infrastructures

Caucus des maires des grandes villes à Ottawa
Jean-Luc Lavallée Le maire Régis Labeaume a participé à une conférence de presse, mercredi, à Ottawa, en compagnie du maire d’Edmonton, Don Iveson, du maire d’Ottawa, Jim Watson ( à gauche ), et de la ministre de l’Environnement, Catherine McKenna. 

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Régis Labeaume et les maires de plusieurs grandes villes du pays ont fait pression, mercredi, sur trois ministres du gouvernement Trudeau pour qu’Ottawa continue de financer les projets d’infrastructures en transport en commun jusqu’à 50 %.

Le maire de Québec s’inquiète d’une «rumeur fondée» qui fait état, dit-il, d’une baisse du seuil de la participation d’Ottawa dans la Phase 2 du programme d’infrastructures Investir dans le Canada, laquelle sera annoncée dans le prochain budget en 2017.

La Phase 2 – nettement plus importante que la Phase 1 – permettra aux villes de réaliser des projets de grande envergure en transport collectif. À Québec, on pense inévitablement au Service rapide par bus (SRB), alors qu’à Montréal, le futur train électrique de la Caisse de dépôt et placement du Québec pourrait être financé par cette enveloppe de plusieurs dizaines de milliards.

« Unanimité »

«Il y a quasiment dans toutes les grandes villes au pays des projets importants d’investissements en transport en commun. Évidemment, vous comprendrez qu’on souhaite que le gouvernement fédéral conserve son implication à 50 %», a déclaré Régis Labeaume en conférence de presse, en s’adressant à la ministre de l’Environnement, Catherine McKenna, qui était à ses côtés, avec les maires d’Ottawa et d’Edmonton.

«L’implication à 50 % du gouvernement dans la Phase 1 a ravi tout le monde. Je peux vous dire que ça fait l’unanimité. Je vais mettre un peu de pression en vous félicitant pour que vous continuiez à vous impliquer à 50 %», a-t-il renchéri.

Tout en passant leur message, les représentants du Caucus des maires des grandes villes n’ont pas tari d’éloges envers Mme McKenna et les ministres Amarjeet Sohi (Infrastructures) et Bill Morneau (Finances) qui sont venus à leur rencontre pour la deuxième fois en 8 mois.

M. Sohi fait pratiquement partie du Caucus, a ironisé le maire d’Ottawa, Jim Watson, vantant leur grande accessibilité et la relation de confiance qui s’est tissée en très peu de temps, un an après l’élection d’un gouvernement libéral.

Participation à 40 %?

En entrevue, le maire Labeaume a évoqué une possible réduction de 10 % de la part d’Ottawa. Autrement dit, elle passerait de 50 % à 40 %. Inversement, la participation des provinces et des villes devrait être haussée.

«S’ils baissent à 40 %, je pense qu’ils vont s’organiser d’autre part pour nous donner de l’argent plus longtemps, ça, ce n’est pas bête non plus. Là, on va attendre pour le résultat final. Ils sont en train de travailler là-dessus.»

Rappelons que la province de Québec avait hérité d’une somme de 1,2 G$ sur 10 G$ dans la Phase 1.