/opinion/columnists
Navigation

Le pays qui n’avait pas d’identité

Le pays qui n’avait pas d’identité
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Quand ma femme Sophie m’a montré les photos, je n’en revenais pas.

Je croyais qu’elle se foutait de ma gueule.

«T’es sûre que ce ne sont pas des photomontages?

— Non, non, ce sont de vraies photos! Prises au Parlement!»

FAUT ÊTRE ACCUEILLANT

Imaginez...

Cette semaine, Hazrat Mirza Masroor Ahmad, un calife important, était de passage au pays.

Pour «bien accueillir» ce successeur de Mahomet, non seulement a-t-on organisé une séance de prière musulmane au beau milieu du Parlement canadien («Une première historique!» s’est exclamée avec joie une organisation musulmane canadienne), mais des députées fédérales non musulmanes se sont mis un voile sur la tête.

Pas en Arabie Saoudite, mais ici! À Ottawa! Dans notre capitale! Au cœur même de notre gouvernement!

Comme l’a écrit ma femme sur son blogue: «N'a-t-on pas clairement établi la séparation entre la religion et l'État au pays? Pourquoi ces femmes se sont-elles voilées alors que ce sont elles qui accueillaient le calife dans leur enceinte, au Parlement?

«Elles n'étaient pas dans une mosquée! Elles n'étaient pas en visite dans un pays étranger où la loi les force à se voiler!»

TOUT LE MONDE TOUT NU !

Vous êtes surpris? Moi pas.

C’est ça, le Canada sous Justin Kumbaya Trudeau.

On ne se contente pas de respecter les traditions des autres lorsqu’on va chez eux. On respecte les traditions des autres lorsqu’ils viennent chez nous!

Le visiteur que nous recevons est musulman? Alors, hop, on se voile!

«On reçoit un nudiste à la maison pour souper ce soir? Allez, tout le monde tout nu, femme et enfants compris!»

Comme l’a souligné la chroniqueuse Candice Malcolm dans le Toronto Sun le 14 septembre dernier, Justin Trudeau a déjà dit à un journaliste du New York Times que «le Canada n’avait pas d’identité propre».

Pas de farce...

La Suède a une identité. Le Portugal a une identité. Le Japon a une identité. Tous les pays ont une identité et des valeurs qui leur sont propres.

Mais pas le Canada.

L’identité du Canada n’est que la somme des identités des hommes et des femmes qui viennent s’installer chez nous.

Le Canada de Justin Kumbaya Trudeau est une coquille vide. Une auberge espagnole.

Un restaurant «Apportez votre vin, votre viande, vos légumes, vos meubles et vos ustensiles».

L’ÉTAT FRANKENSTEIN

Voici l’extrait de cette entrevue que Justin Kumbaya Trudeau a accordée au New York Times le 8 décembre 2015.

«Les pays avec une identité nationale forte éprouvent des problèmes à intégrer les immigrants qui viennent de partout.

«Le Canada n’a pas d’identité qui lui est propre (There is no core identity in Canada). Nous sommes le premier État postnational au monde.»

Un État postnational! Sans culture ni identité propre!

Et notre PM s’en vante! Il en est fier!

Pour Justin Kumbaya Trudeau, le Canada est une expérience inédite. Le premier État sans âme, sans histoire, sans racines et sans traditions.

C’est ce qu’on veut? C’est ce que vous voulez?

Réveillons-nous, bordel!