/auto/news
Navigation

Première livraison réussie pour un camion sans chauffeur

Coup d'oeil sur cet article

L’événement a eu lieu le 20 octobre dernier, un semi-remorque Otto a complété la première livraison mondiale d’un chargement en bonne et due forme en complète autonomie, pour le compte du brasseur Budweiser. Le camion autonome Otto était en mode de pilotage automatique sur l’autoroute I-25 de Fort Collins à Colorado Springs, en passant par Denver.

Et notez bien, pendant les deux heures du trajet de 200 km, le conducteur du camion n’était même pas assis à son poste de conduite! C’est dire toute la confiance qu’a Otto dans sa technologie.

Le transport s’est déroulé sans encombre à une vitesse de 90 km/h. Otto fut payé 470 $US, le tarif de l’industrie pour la livraison. Et si le camion a pu être conduit avec son conducteur à l’écart, c’est parce que le Colorado, comme plusieurs états américains, n’interdit pas totalement les camions robotisés.

Les camions en premier

Les seuls moments où le conducteur fut au volant, c’est dans les manœuvres d’entrée et de sortie d’autoroute.

Rappelons que la techno Otto cofondée par Google et Anthony Levandowski fut acquise par Uber en août dernier.

Tous les spécialistes de l’industrie s’accordent pour dire que l’industrie des transports va bénéficier en premier des technologies de conduite autonome. Dans un avenir plus loin, les conducteurs de poids lourds disparaîtront.

Pour les flottes de livraison, une compagnie comme Anheuser-Busch, propriétaire de Budweiser, abat près 750 millions de kilomètres par année, uniquement aux États-Unis. Inutile de faire des calculs savants pour estimer les fabuleuses économies de coûts qui en résulteront.