/lifestyle/food
Navigation

Juste du bonheur

Le chef du Moleskine, Frédéric St-Aubin.
Photo Pierre-Paul Poulin Le chef du Moleskine, Frédéric St-Aubin.

Coup d'oeil sur cet article

Il faisait un temps à ne pas mettre un animal dehors, une journée sombre, pluvieuse qui incite à recevoir un petit réconfort, un câlin.

J’ai donc poussé la porte du ­petit frère du bar à vin Pulman en espérant que ce réconfort soit au rendez-vous. Mesdames et messieurs, si vous ressentez la même chose que moi, allez au Moleskine. Le réconfort y est un total bonheur!

Style de restaurant

Deux concepts dans un local à deux niveaux. Au rez-de-chaussée, c’est pizzas au four à bois et quelques petits encas fort bien foutus que je vous recommande vivement. À l’étage, le chef ­Frédéric St-Aubin et sa jeune brigade, néanmoins talentueuse, s’éclatent avec des plats plus ­sophistiqués, d’une incroyable ­finesse, dans un aménagement charmant et, là encore, à prix doux. Un de mes grands coups de cœur de l’année!

Décor

Design signé Bruno Braën. On comprend donc pourquoi c’est si bien pensé. À l’étage, mezzanine ouverte sur le rez-de-chaussée, donc le bas voit le haut et le haut voit le bas. Il y a aussi de petits espaces plus intimes. De plus, le four à bois réchauffe de sa chaleur enveloppante et ­réconfortante les cœurs et les âmes gourmandes.

Ambiance

Formidable. La musique est proposée ici en vinyle par un amoureux de longs-jeux de ­qualité. Amy Winehouse, les Beatles, dont The Long And ­Winding Road... Du bonheur toute la soirée!

Clientèle

Un mélange de générations qui se côtoient allègrement sur les deux étages. Il faut dire que les prix et la qualité de la cuisine ­expliquent ce succès!

Le repas

Quelques huîtres onctueuses, charnues, parfaites.

Rillettes d’omble de l’Arctique, servies avec petits oignons marinés maison, un peu de crème et de délicieux petits carrés de pain pizza, salés en surface qui se laissent tartiner avec bonheur.

Salade de melon deux couleurs, chiffonnade de jambon Serrano, délicat, puis, le meilleur magret de canard fumé maison mangé depuis des lunes. D’une finesse et d’une délicatesse qui me vont droit au cœur. Le tout est servi avec deux tranches de pain, fait maison lui aussi. C’est là qu’on se rend compte que nous sommes dans une maison spéciale, de gens qui aiment énormément leur travail et qui pensent que tout ce travail en vaut la peine. Qu’ils se rassurent, je suis certain que les clients du Moleskine apprécient justement toutes ces belles petites attentions, c’est évident.

Puisque le Moleskine propose des pizzas originales et toutes simples, nous y allons avec ­l’indétrônable Margarita, sauce tomate, fromage et quelques feuilles de basilic. Je ne me souviens même plus la dernière fois où j’en ai mangé une aussi bonne! Dans la grande tradition napolitaine, moelleuse, souple, presque crémeuse, moi qui pourtant aime les pizzas plus croquantes, celle-ci est un modèle du genre. Un délice!

Flétan, cuit rôti, et quelques morceaux confits, petite aubergine braisée et rôtie. Ensuite, la Puntarella longuement et doucement braisée au four qui fond littéralement en bouche.

Béarnaise au siphon, jus de viande au vin rouge. Voilà un des meilleurs plats dégustés cette année... Cinq étoiles et plus, un pur bijou!

Tartelette au caramel, glace au caramel, biscuit choco, crumble et délice choco, beurre de caramel... Un dessert même pas trop sucré, ça passe tout seul. Puis, poire en deux façons et crème fouettée, un dessert plus simple, moins travaillé que le précédent, mais c’est encore bien fait. Le chef maîtrise toutes les techniques, plus le bonheur évident de faire plaisir. C’est parfait!

Le service

Charmant, décontracté, mais très professionnel, il y a du talent partout au Moleskine. C’est beau à voir!

Carte des vins

Oubliez la carte de vins des yeux, demandez conseil. C’est extraordinaire de se laisser conseiller par autant d’experts. Le bonheur encore et encore!

Moleskine

  • ★★★★

Coup de toque

Ma nouvelle adresse chouchou à Montréal!

Coup de torchon

La musique géniale était un poil trop fort, mais bon, faut bien que je trouve quelque chose à redire...

Combien ça coûte ?

40 à 50 $ par personne, moins ou plus selon l’étage.

L’adresse

Moleskine

3412, avenue du Parc

Montréal H2X 2H5

Tél. : 514 903-6939