/news/education
Navigation

Injection de 17 millions $ pour la francisation des immigrants

Québec porte à 92,9 M$ l’effort de francisation dans les commissions scolaires

Coup d'oeil sur cet article

Québec injecte immédiatement une somme de 17 millions $ pour la francisation des immigrants, a appris Le Journal.

Cet argent permettra l’ouverture de 100 classes d’accueil et de francisation pour les jeunes immigrants, révèle un document dont notre Bureau parlementaire a obtenu copie. Cinq commissions scolaires, dont quatre de la région de Montréal, se partageront la part du lion, soit une somme de 16,9 millions $, au cours des prochaines semaines.

92,9 M$ pour la francisation

Il s’agit des commissions scolaires de Montréal (CSDM), Marguerite-Bourgeois, Pointe-de-l’Île, de Laval et de la Capitale à Québec. Ces commissions scolaires sont réputées pour accueillir chaque année des centaines d’immigrants ne parlant pas le français.

Le ministère de l’Éducation prévoit un montant de 11 millions $ à l’intention des élèves du primaire et du secondaire et 5,9 millions $ aux adultes. Cette injection d’argent porte à 92,9 millions $ l’enveloppe dédiée à la francisation par le ministère de l’Éducation cette année.

85 classes

«Considérant les nouveaux besoins auxquels doit faire face le réseau scolaire, notamment avec l’intégration des réfugiés syriens, le gouvernement répond aux besoins en annonçant l’équivalent de 100 nouvelles classes d’accueil en formation générale des jeunes, en plus d’investir de nouvelles sommes pour la formation générale des adultes», confirme le document obtenu par Le Journal.

L’argent réservé à la francisation des immigrants adultes sera distribué au prorata des inscriptions dans les commissions scolaires, précise-t-on. Québec estime que huit commissions scolaires pourront recevoir 2000 personnes référées par le ministère de l’Immigration et les répartir dans 85 classes.

Ces 17 millions $ s’ajoutent aux 5 millions $ en francisation annoncés en juin par le ministre de l’Éducation Sébastien Proulx et aux 3,7 millions $ dépliés à l’intention des réfugiés syriens, portant à 25 millions $ l’effort supplémentaire du gouvernement cette année.

Effets annulés

Québec vient ainsi éliminer les effets d’une coupe de 13,6 millions $ ordonnée l’an dernier par le gouvernement Couillard au chapitre de la francisation dans les commissions scolaires pour une injection nette de 12 millions $ en argent frais sur deux ans.

Les 17 millions en francisation s’ajoutent aussi aux 35 millions $ réservés à l’éducation dans la mise à jour économique livrée mardi par le ministre des Finances Carlos Leitao.