/investigations
Navigation

5000 nouveaux fonctionnaires par année au Québec, vraiment?

Les chiffres produits par son propre ministère contredisent sa déclaration à la radio

Periode des questions
Photo d'archives, Simon Clark ​Carlos Leitao a dit que le nombre de fonctionnaires grimpait avant 2014. Mais il n’y a eu aucune hausse entre 2004 et 2014 selon son propre ministère. 

Coup d'oeil sur cet article

En défendant sa mise à jour économique, le ministre Carlos Leitao a lancé cette semaine que le nombre de fonctionnaires augmentait à un rythme de 5000 par année avant 2014. La vérification des faits démontre que la fonction publique n’a jamais connu une telle augmentation, bien au contraire.

Dans sa tournée médiatique, M. Leitao a lancé des chiffres impressionnants sur la réduction de la taille de l’État menée par son gouvernement. En entrevue mercredi à l’émission Bouchard en parle au FM 93, à Québec, le ministre a soulevé qu’entre 2014 et 2016, il y a eu une diminution de «trois ou quatre mille» personnes dans la fonction publique, en précisant que cela excluait «les réseaux de la Santé et de l’Éducation».

«N’oubliez pas qu’avant 2014, malgré les départs à la retraite, le nombre total de fonctionnaires augmentait au rythme de 5000 par années», a-t-il ajouté.

Or, après des vérifications auprès des données produites par son propre ministère, certaines nuances s’imposent.

Le nombre d’employés, calculé en équivalent à temps complet (ETC), n’a pas du tout augmenté de 5000 par année dans la fonction publique avant 2014. Bien au contraire. En fait, entre 2004 et 2014, le nombre d’employés (ETC) dans la fonction publique a plutôt été réduit de 515.

Son cabinet réplique

Questionné à ce sujet, le cabinet du ministre nous a fait savoir que, contrairement à ce qu’il a laissé entendre en entrevue, M. Leitao incluait les réseaux de la Santé et l’Éducation dans son calcul d’augmentation des fonctionnaires avant 2014.

En incluant ces réseaux, le nombre d’employés grimpait effectivement, et ce, à coup de plus de 6000 par année. Mais même le Secrétariat du Conseil du trésor ne considère pas les employés de la Santé et de l’Éducation dans sa définition de la fonction publique.

L’augmentation du nombre d’employés en Santé et en Éducation, avant 2014, se justifiait alors par les besoins de main-d’œuvre.

Surtout des occasionnels

Ensuite, le ministre a souligné que le nombre de fonctionnaires avait été réduit de «trois à quatre mille» entre 2014 et 2016.

Que l’on regarde le nombre d’heures rémunérées ou le nombre d’ETC, le gouvernement a effectivement réduit l’équivalent de plus de 3000 personnes durant cette période. Mais ce chiffre comprend la rémunération pour les postes occasionnels, les stagiaires et les étudiants. En les excluant, le nombre d’ETC est plutôt passé de 47 265 à 47 262 dans la fonction publique, soit une baisse de trois personnes.

Le total d’employés (ETC) dans les ministères et organismes, il y a 10 ans (57 378), était sensiblement le même qu’aujourd’hui (57 002).

Ce que le ministre des Finances a dit

« N’oubliez pas qu’avant 2014, [...] le nombre total de fonctionnaires augmentait au rythme de 5000 par année.» – Carlos Leitao

Ce que le ministère des Finances indique

Variation des effectifs dans la fonction publique

  • 2014 : 60 311 (+ 1240)
  • 2013 : 59 071 (+ 789)
  • 2012 : 58 282 (+ 73)
  • 2011 : 58 209 (-235)
  • 2010 : 58 444 (+ 534)
  • 2009 : 57 910 (+ 618)
  • 2008 : 57 292 (- 86)
  • 2007 : 57 378 (-468)
  • 2006 : 57 846 (- 1242)
  • 2005 : 59 088 (-1 738)
  • 2004 : 60 826 (+ 1036)

Source: Effectif de la fonction publique (équivalent à temps complet) Plan budgétaire 2014-2015, ministère des Finances et Secrétariat du Conseil du trésor.