/sports/hockey/canadien
Navigation

Carey Price sur toutes les lèvres

SPO-CANADIENS-MAPLE-LEAFS-HOCKEY
Photo Agence QMI, Joêl Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Les Maple Leafs ont subi une 11e défaite de suite contre le Canadien.

Mais ce piètre rendement a rapidement été oublié dans le vestiaire des visiteurs. Un responsable était pointé du doigt dans toutes les conversations. Et ce n’était pas un joueur à la feuille d’érable. Il avait pour nom Carey Price.

«Il est tellement calme devant son filet et en contrôle en laissant les rondelles le frapper que ça en devient frustrant», a lâché la recrue William Nylander, qui a tout de même orchestré le seul but de la soirée des Torontois.

«Price a fait la différence», a lâché Nazem Kadri. L’attaquant, qui a décoché quatre tirs vers le portier, est parvenu à le déjouer en supériorité numérique en troisième période.

Son coéquipier Morgan Rielly partageait son opinion.

«Il y a beaucoup de points positifs à retenir de ce match. Nous avons eu d’excellentes chances de marquer, mais Carey a fait les arrêts. Il aurait fallu exploiter nos meilleures chances», a analysé l’entraîneur-chef Mike Babcock dans un court point de presse.

Des fleurs à nylander

Il a néanmoins lancé des fleurs à Nylander, qui s’est montré menaçant une bonne partie de la soirée. Les Leafs sont en «Cadillac» pour de nombreuses années avec le créatif Suédois sur le jeu de puissance.

«Willy est incroyable. Il a été notre meilleure recrue sur la glace ce soir [hier]. Il génère des chances en supériorité numérique. Il a bien fait lors du premier jeu de puissance et il a trouvé Kadri en troisième.»

Avant de se présenter au Centre Bell, l’attaque massive des Maple Leafs occupait le premier rang sur la route. Elle a tout de même réussi à conserver sa moyenne avec un filet en quatre occasions.

«Nous essayons de créer beaucoup de chances de marquer, a expliqué Nylander. Nous pratiquons beaucoup cet aspect du jeu. Nous constatons que la chimie est vraiment installée.»

Si Price a brillé devant son filet, Frederik Andersen a lui aussi fait du bon travail. Il a bloqué 29 rondelles.

 
Sur le même sujet