/sports/racing
Navigation

«Williams, un bon environnement pour commencer» –­ Jacques Villeneuve

Claire Williams a renoué avec Jacques Villeneuve, lors du Grand Prix d’Espagne de mai ­dernier.
Photo Louis Butcher Claire Williams a renoué avec Jacques Villeneuve, lors du Grand Prix d’Espagne de mai ­dernier.

Coup d'oeil sur cet article

Jacques Villeneuve est le dernier pilote à avoir été consacré champion du monde à bord d’une Williams.

Le Québécois avait accompli son exploit en 1997, après que Damon Hill eut remporté le titre l’année précédente au sein de la même écurie.

Depuis, Williams n’est plus cette équipe dominante qui avait aussi permis aux pilotes Alan Jones (1980), Keke Rosberg (1982), Nelson Piquet (1987), Nigel Mansell (1992) et Alain Prost (1993) de remporter la couronne mondiale.

Le dernier succès de Williams en F1 a été signé par Pastor Maldonado au Grand Prix d’Espagne, à Barcelone, en 2012.

Le pilote vénézuélien avait alors mis fin à une disette de près de huit ans sans victoire pour l’écurie qui a été fondée en 1977.

«Williams, c’est un bon environnement pour commencer, de rapporter Jacques Villeneuve. Ce n’est plus une équipe de premier niveau, mais ça reste une bonne organisation pour travailler.»

«C’est un bon choix pour Lance Stroll, a indiqué Villeneuve. S’il avait été recruté par Mercedes, il aurait été condamné à gagner.

«De bons résultats avec Williams sont possibles.»

Confiance aux jeunes

Williams, c’est connu, a toujours su faire confiance aux jeunes pilotes. L’embauche de Stroll est un exemple parmi tant d’autres.

Villeneuve a effectué ses premiers tours de roues en F1 à bord d’une Williams en 1996, après un passage fructueux en série IndyCar.

Jenson Button (2000), Nico Rosberg (2006), Nico Hulkenberg (2010) et Valtteri Bottas (2013), le coéquipier de Stroll l’an prochain, sont parmi les pilotes encore actifs à avoir obtenu, grâce à Williams, leur première chance en F1.

«Williams s’entoure toujours de pilotes qui n’ont pas une image plus grande que l’écurie, de rapporter Villeneuve. On constate d’ailleurs qu’elle n’a jamais gardé ses champions bien longtemps.»

Sans le patron

Stroll et Bottas seront présentés aux journalistes demain matin, 11 h, heure locale, au quartier général de l’écurie Williams à Grove, en Angleterre, une municipalité située à environ 120 kilomètres à l’ouest de Londres.

La conférence de presse se déroulera sans la présence de Frank Williams, hospitalisé pour soigner une pneumonie.

Si la maladie a forcé le fondateur de l’équipe à faire l’impasse sur les récents Grands Prix au Texas et au Mexique, son état de santé s’est amélioré au cours des derniers jours, rapporte-t-on.

Tétraplégique à la suite d’un accident de voiture subi en 1986 en France, le patron, âgé de 74 ans, est secondé par sa fille Claire, qui veille aux opérations de l’écurie.


Le promoteur du Grand Prix du Canada, François Dumontier, assistera au dévoilement en compagnie de sa chef de presse Sandrine Garneau-Le Bel. Le promoteur du Grand Prix du Canada pourrait profiter de l’occasion pour annoncer, enfin, la mise en vente des billets pour l’édition 2017 du Grand Prix.