/opinion/columnists
Navigation

Enquêter la police

Coup d'oeil sur cet article

J’ai vécu pendant de nombreuses années les désagréments de la fuite d’informations auprès des journalistes. Pour les élus, les hauts fonctionnaires ou le personnel politique, dont je faisais partie, il n’y a rien de plus frustrant que de voir de l’information coulée aux médias. Petites fuites futiles ou secrets d’États, peu importe. Le fait d’être mis dans l’embarras et sous les feux de la rampe sans savoir qui et pourquoi cherche à nuire peut mener pratiquement aux portes de la folie.

J’utilise sciemment le terme «nuire», car lorsque vous êtes à un bout du spectre, vous ne comprenez pas toujours que les sonneurs d’alertes, dans la grande majorité, font ce qu’ils font pour faire le bien.

Évidemment, il existe des moyens pour des dirigeants, peu importe le milieu, de tenter d’identifier la source d’une fuite d’informations. Sincèrement, je crois que ces moyens doivent exister. Ils doivent être utilisés avec parcimonie et jugement, mais il n’en demeure pas moins que collectivement, nous devons avoir un certain nombre de pare-feu pour assurer la protection d’informations confidentielles et protégées. Si vous signez une entente de confidentialité dans le cadre de votre travail, ça ne devrait pas être facile de briser celle-ci.

Protéger les journalistes

Par contre, le travail et l’indépendance des journalistes qui nous abreuvent d’informations doivent également être protégés. Les récents événements impliquant la saisie du matériel informatique d’un journaliste du Journal, ou encore la surveillance exercée auprès de Patrick Lagacé, sont extrêmement troublants, car au-delà de la protection d’informations confidentielles, la protection des sources doit primer.

Enquête publique

Les initiatives annoncées par Philippe Couillard mardi sont louables. Cependant, il faut reconnaître que les circonstances actuelles nous permettent de croire qu’au-delà de ces mesures, une enquête publique sobre ne pourrait qu’être bénéfique pour assurer l’équilibre entre le travail de nos forces policières et l’indépendance des médias.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.