/entertainment/tv
Navigation

TVA a d’autres projets avec Julie Snyder

Julie Snyder
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

TVA a beau mettre fin au Banquier, ses liens avec Julie Snyder sont loin d’être rompus. La chaîne et l’animatrice vedette ont entamé des discussions sur d’autres projets d’émissions, a appris Le Journal.

TVA a beau mettre fin au Banquier, ses liens avec Julie Snyder sont loin d’être rompus. La chaîne et l’animatrice vedette ont entamé des discussions sur d’autres projets d’émissions, a appris Le Journal.

La vice-présidente des communications de Québecor Groupe Media, Véronique Mercier, confirme qu’une rencontre TVA et Julie Snyder s’est tenue le 9 septembre dernier, rencontre durant laquelle il a été question de l’avenir de l’animatrice au réseau.

«Pour un projet, les échanges se poursuivent, et pour un autre, nous sommes en attente de Julie Snyder concernant certaines informations pertinentes à la prise de décision», précise Mme Mercier.

La fin du Banquier

Les pourparlers concernant le futur incertain du Banquier à TVA avaient commencé cet été. La vice-présidente programmation du Groupe TVA, France Lauzière, a informé Julie Snyder de l’annulation de l’émission vendredi matin, indique le directeur des communications de Productions J, Louis Noël.

Sophie Durocher avait révélé la disparition du grand jeu de valises dans les pages du Journal.

Julie Snyder n’émettra aucun commentaire, souligne M. Noël.

Des raisons financières

Du côté de TVA, on remercie l’animatrice, Stéphane Laporte et «toute l’équipe de production du Banquier d’avoir fait vivre aux téléspectateurs autant d’émotions» depuis janvier 2007.

Dans un communiqué, France Lauzière cite des «considérations d’ordre économique» pour expliquer la départ du Banquier, une émission qui enregistrait pourtant des cotes d’écoute moyennes de 1 560 000 téléspectateurs cet automne, selon les données confirmées de Numéris. Les trois premiers rendez-vous du Banquier, présentés en septembre, sont respectivement arrivés 1er, 3e et 2e au palmarès hebdomadaire des émissions les plus regardées au Québec.

«Alors que les coûts de production de l’émission Le Banquier, financés à 100 % par Groupe TVA, ne cessent de croître depuis les 12 dernières années, les revenus publicitaires ne suivent toutefois pas cette tendance, au contraire», déclare France Lauzière.

Mme Lauzière qualifie d’«inévitable» la décision de mettre fin au grand jeu dominical, adapté du format américain Deal or No Deal. Cette annonce survient deux jours après celle des coupes de 220 postes chez Québecor Média (dont 125 à TVA), une mesure prise pour permettre à l’entreprise «d’équilibrer sa structure de coûts et d’accroître son efficacité opérationnelle» pour mieux affronter «un environnement changeant».

Ainsi, les six dernières émissions du Banquier seront présentées à compter du 8 janvier. Au programme des thématiques baby boom, années 80, ados et animaux.

Sur le même sujet