/misc
Navigation

Les Carabins massacrent les Redmen et passent en finale de la Coupe Dunsmore

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL - Pour une quatrième année consécutive, les Carabins de l’Université de Montréal affronteront le Rouge et Or de l’Université Laval en finale de la Coupe Dunsmore. Les Bleus ont accédé à la ronde ultime en massacrant les Redmen de McGill 42-0 en demi-finale du Championnat provincial du RSEQ, samedi après-midi, au CEPSUM.

Dans un match sans suspense, les Carabins ont outrageusement dominé les Redmen, qu’ils affrontaient pour la première fois en éliminatoires depuis 2004.

Le quart-arrière Samuel Caron a été l’une des grandes vedettes de la rencontre avec deux passes de touché et 311 verges de gains par la voie des airs. À sa première sortie comme partant en match éliminatoire, il a complété 17 de ses 24 passes en plus de marquer deux touchés en première demie.

Dès leur première possession du match, les Carabins ont réussi à atteindre la zone des buts grâce à une passe de touché de 49 verges de Caron au receveur Regis Cibasu. Au deuxième quart, Guillaume Paquet a lui aussi marqué en captant une longue passe de 55 verges de son quart-arrière.

De son côté, le receveur Louis-Mathieu Normandin a joué un rôle décisif sur le deuxième touché des Carabins. Après avoir attrapé une passe de 48 verges, il a amené les siens à la ligne de un des Redmen. Caron a terminé le travail en franchissant lui-même la ligne des buts.

À la fin de la première demie, la ligne défensive des Carabins a provoqué un troisième revirement en zone offensive grâce à une interception d’Alex Cromer-Émond. Le secondeur a fait progresser le ballon jusqu’à la porte des buts adverses. Caron a profité du jeu suivant pour marquer son deuxième touché du match.

Les porteurs de ballon Julien Choquette-Daigneault (64 verges), Gabriel Parent (54 verges) et Sean Thomas-Erlington (50 verges) ont été les grands artisans du jeu au sol des Carabins, qui a permis de réaliser des gains de 204 verges. Parent a d’ailleurs marqué le cinquième touché des Carabins, au troisième quart, sur une course de deux verges.

Le botteur Félix Ménard-Brière a également contribué à la production offensive des siens en réussissant deux placements et cinq transformations.

Du côté des Redmen, qui participaient aux séries éliminatoires pour la première fois depuis 2012, absolument rien ne fonctionnait. Pressé de tous côtés par la redoutable escouade défensive des Bleus, leur quart-arrière Frédéric Paquette-Perrault n’a réussi que 18 passes en 37 tentatives et a été intercepté trois fois.

Du côté de Québec, dans l’autre demi-finale, le Rouge et Or de l’Université Laval a vaincu les Stingers de Concordia 39-14.

Samedi prochain, la troupe de Glen Constantin tentera de remporter une première victoire en trois ans contre les Carabins en finale de la Coupe Dunsmore, qui aura lieu au CEPSUM pour la première fois depuis 2004.