/news/currentevents
Navigation

L’odeur de rat aurait attiré le serpent vers les enfants

Un expert a témoigné la semaine dernière pour dire que le python de 3,7 m n’avait rien mangé depuis au moins 24 heures lorsqu’il s’est attaqué aux frères Noah et Connor Barthe. photo archives
Photo Facebook Un expert a témoigné la semaine dernière pour dire que le python de 3,7 m n’avait rien mangé depuis au moins 24 heures lorsqu’il s’est attaqué aux frères Noah et Connor Barthe. photo archives

Coup d'oeil sur cet article

CAMPBELLTON | Un expert en comportement des reptiles affirme que l’odeur des animaux présente sur les deux frères de 4 et 6 ans à la suite d’une excursion à la ferme pourrait expliquer pourquoi un serpent s’est attaqué à eux.

Au cours de la soirée du 4 août 2013, les frères Connor et Noah Barthe ont manipulé des lapins et des rats dans une ferme près de Campbellton, au Nouveau-Brunswick. Ils étaient notamment accompagnés par le propriétaire du python de Séba de 3,7 m, Jean-Claude Savoie, ainsi que par son fils, le meilleur ami des frères Barthe.

Ce soir-là, les enfants ont rapporté des rats chez Jean-Claude Savoie. Ceux-ci devaient servir à nourrir le python.

Comme ils le faisaient souvent, les deux frères sont restés à coucher chez M. Savoie.

Pendant la nuit, le serpent s’est échappé de son vivarium par un conduit d’aération et il a étouffé et mordu les deux frères, qui en sont morts.

Odeur

D’après un expert en comportement des reptiles, l’excursion des enfants à la ferme peut expliquer que le serpent ait décidé de s’échapper.

«Le python aurait pu avoir senti l’odeur des animaux à cause du système d’aération qui donnait dans le vivarium, a expliqué Robert Johnson, un expert en comportement des reptiles.»

D’après lui, le vivarium du python de Jean-Claude Savoie, qu’il qualifie d’«austère», ne présentait aucun des éléments nécessaires pour prendre soin d’un python de manière adéquate. Son environnement, a-t-il précisé, peut expliquer le comportement très agressif de l’animal.

Jean-Claude Savoie fait face à des accusations de négligence criminelle ayant entraîné la mort de Noah et Connor Barthe. Il subit présentement son procès devant jury au palais de justice de Campbellton.

Dans l’après-midi, Eugene Bessette, un spécialiste en physiologie et en comportement des pythons, a dit avoir encore du mal à se convaincre qu’un serpent d’une taille aussi importante ait pu réussir à s’échapper.

Incrédule

«Si ç’avait été mon serpent, je n’aurais jamais imaginé qu’il aurait été capable de passer dans un tuyau aussi petit», a-t-il expliqué.

Les avocats de l’accusé souhaitent ainsi démontrer que leur client ne peut être tenu responsable de la mort des enfants puisque ses gestes ne constituent pas de l’insouciante déréglée ou téméraire.

«Nous savons aujourd’hui que Jean-Claude Savoie avait tort [de penser que le serpent ne pouvait pas passer dans ce trou]. D’après la loi, avoir tort ne constitue pas automatiquement de la négligence criminelle», a déclaré l’avocat de la défense Me Leslie Matchim, au jury.

Ce qu’ils ont dit

« Un serpent qui a faim devient un formidable prédateur lorsqu’il chasse.»

«À mon avis, le comportement du serpent était extrême, l’animal était dangereux.»

– Robert Johnson, spécialiste en comportement des reptiles

«Ces bêtes sont capables de choses extraordinaires, je n’arrive toujours pas à croire que ce serpent soit passé par ce trou. »

– Eugene Bessette, éleveur de pythons

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.