/news/politics
Navigation

Les hommes blancs religieux ont fait gagner Donald Trump

Republican Presidential Nominee Donald Trump Holds Election Night Event In New York City
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Donald Trump a remporté les élections américaines grâce aux hommes blancs religieux, dont les principales préoccupations sont l’immigration et le terrorisme, révèlent les données compilées dans les bureaux de vote.

Au lendemain de la victoire-surprise de M. Trump, les chiffres recueillis le jour du scrutin permettent de dresser un portrait de son électeur type.

Les controversés propos misogynes et racistes ne semblent pas avoir refroidi certains Américains.

Le magnat de l’immobilier a reçu un soutien majoritaire des hommes qui ont voté pour lui à 53 %, alors que seulement 41 % ont appuyé sa rivale démocrate, Hillary Clinton.

Mme Clinton, qui voulait briser le plafond de verre en tentant de devenir la première femme à la tête des États-Unis, a quant à elle su séduire les femmes.

Elle a reçu un fort soutien de celles-ci, qui ont voté pour elle à 54 %, contre 42 % pour le milliardaire.

Immigration et terrorisme

Les chiffres révèlent que Trump a bâti son triomphe électoral en alimentant les craintes.

Il a réussi à faire sortir le vote des Américains blancs, qui l’ont appuyé à 58 %, contre 37 % pour Clinton.

Des électeurs préoccupés par la question de l’immigration, 64 % ont voté pour Trump tandis que 32 % ont opté pour Clinton.

Quant à ceux qui s’inquiètent du terrorisme, 57 % ont choisi Trump, alors que 39 % ont coché Clinton sur le bulletin de vote.

Du côté des minorités ethniques, la candidate démocrate a été préférée à Trump autant chez les Noirs que les Latinos et les Asiatiques.

Le sombre diagnostic économique de Trump a aussi attiré les votes. Des citoyens qui estiment que la situation financière est «pire» aujourd’hui, 78 % ont donné leur vote à Trump et 19 % à Clinton.

L’ancienne vedette de la téléréalité a également pu compter sur l’appui de beaucoup plus d’Américains peu éduqués que le camp Clinton.

Les Blancs sans diplôme universitaire ont donné leur vote à Trump à 67 % contre 28 % pour Clinton.

Les croyants constituent aussi une part importante de l’électorat du magnat de l’immobilier. Les chrétiens ont voté pour lui à 58 %, contre 39 % pour la candidate démocrate.

Villes contre banlieues

Le controversé milliardaire a raflé tout ce qui était en périphérie des grandes villes. Plusieurs États ont viré au rouge après le vote des petites villes, qui étaient favorables à 62 % à Trump.

L’État clé de la Floride est un bon exemple, alors que les grandes villes comme Miami, Tampa et Orlando affichent le bleu démocrate sur les cartes, les banlieues et campagnes sont rouges républicaines.

-Avec le New York Times et AFP

Republican Presidential Nominee Donald Trump Holds Election Night Event In New York City
Source : Edison Research pour le National Election Pool
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.