/weekend
Navigation

Vent de jeunesse

Vent de jeunesse
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Loin d’être une avenue de deuxième choix pour les artistes, le théâtre jeunesse offre une liberté créatrice rafraîchissante­­ à ceux qui s’y frottent. Pour sa 14e édition, le festival Les Coups de Théâtre propose une programmation riche qui offre des arts de la scène à la hauteur des tout-petits.

Dans son spectacle Immigrant de l’intérieur, présenté dans le cadre du festival, le comédien Yves Simard se glisse dans la peau d’un immigrant portugais. «On peut aborder toute une panoplie de thèmes avec les enfants, tout en prenant beaucoup de risques. Souvent, ils posent un regard neuf sur les enjeux que l’on présente et ils ont moins de retenue dans leurs réactions», explique-t-il.

En effet, aucun public n’est plus franc que celui composé de jeunes. «C’est un public qui ne ment pas. C’est une audience vive, fraîche, neuve­­, qui reçoit tout sans préjugés», explique le directeur artistique et fondateur des Coups de Théâtre, Rémi­­ Boucher.

Créer sans limites

Yves Simard puise une grande inspiration dans le théâtre jeunesse. «Non, on ne fait pas ça par dépit, dit-il en riant. Créer pour un jeune public nous donne une grande liberté et me permet­­ de replonger dans l’enfance, qui est pour moi une source de créativité intarissable.»

Cette vocation des Coups de théâtre bénéficie par la bande aux créateurs. «Avoir un soutien technique et des concepteurs de pointe nous permet d’aller plus loin, de creuser la recherche­­ en théâtre jeunesse et de proposer des pièces vraiment intéressantes», souligne Yves Simard.

Échanges et réflexions

Exposer les enfants à des enjeux nouveaux a souvent des conséquences inattendues, même pour les artistes sur scène. «Un jeune d’origine haïtienne est venu me parler après mon spectacle. Il est né ici et m’a dit qu’en voyant Immigrant de l’intérieur, il a compris ce qu’ont vécu ses parents et ses grands-parents en venant vivre à Montréal. Ça a ouvert ses perspectives», relate Yves Simard.

La présence des enfants dans les salles de théâtre représente une grande richesse, selon les deux hommes. «C’est une rencontre humaine. Quand les jeunes viennent assister aux pièces, ils réalisent que les acteurs peuvent les voir et les entendre, et ils se laissent emporter par la personne sur la scène», croit Yves Simard.

La 14e édition du festival des Coups de théâtre aura lieu du 13 au 20 novembre.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.