/sports/hockey/canadien
Navigation

Lafleur: «Le CH n’est plus un one man show»

Guy Lafleur croit que P.K. Subban accaparait trop d’attention et que l’esprit d’équipe est maintenant meilleur

Guy Lafleur
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Guy Lafleur a beau jouer le rôle d’ambassadeur pour le Canadien, il ne s’est jamais retenu, par le passé, pour critiquer l’équipe lorsque les choses ne tournaient pas rond.

Lafleur a été l’un des plus grands joueurs dans l’histoire du CH et il ne souhaite que du bien à l’organisation dirigée par Marc Bergevin.

Les deux hommes se sont d’ailleurs retrouvés samedi dans le cadre d’un événement caritatif dans le quartier Pointe-Saint-Charles, soit lors d’un match de hockey servant à amasser des fonds pour l’organisme «Partageons l’espoir» qui vient en aide aux jeunes.

Lafleur aime beaucoup ce qu’il voit en ce début de saison du Canadien, le meilleur de sa longue histoire.

Meilleur esprit d’équipe

«Je trouve que l’équipe joue beaucoup mieux collectivement, a-t-il raconté. On sent que ce n’est plus un one man show. P.K. Subban a beau être très talentueux, il prenait beaucoup trop de place, et c’est pourquoi la direction du Canadien l’a cédé à Nashville.

«Aujourd’hui, l’attention n’est plus centrée sur un joueur en particulier dans le vestiaire, même si Carey Price est la grande vedette du club, a continué Lafleur. Ils sont plusieurs vers qui les réflecteurs peuvent être braqués et c’est une bonne chose pour l’esprit d’équipe.»

Lafleur avait suggéré à Subban de se calmer les nerfs en juin dernier, laissant entendre qu’il devrait peut-être songer à prendre du Ritalin!

Le calme et l’assurance de Weber

«Je n’ai rien contre P.K. en tant que joueur, a précisé Lafleur samedi. Je lui souhaite d’avoir du succès avec les Predators.

«Nashville avait besoin d’un gars spectaculaire comme Subban pour vendre des billets. Il peut jouer à sa façon avec les Predators et il en est sûrement heureux. Ce fut une bonne transaction pour les deux équipes.

«À Montréal, c’est d’un défenseur stable et fiable comme Shea Weber que le Canadien avait besoin. C’est un excellent meneur d’hommes et son addition a changé le portrait de l’équipe.

«Ça se traduit par d’excellents résultats sur la patinoire jusqu’à maintenant. Weber inspire le calme, a souligné Lafleur. Il joue avec beaucoup d’assurance. Son attitude se reflète sur le reste de l’équipe.»

D’autres bonnes acquisitions

Lafleur est aussi emballé par la qualité du jeu offert par Alexander Radulov.

«Il possède de très bonnes mains et on voit qu’il travaille fort pour faire sa marque à son retour dans la LNH», a-t-il commenté.

«Radulov constitue une excellente acquisition de la part de Marc Bergevin, tout comme celles de Paul Byron et de Phillip Danault, qui en donnent plus que prévu sur le plan de la production offensive.»

Lafleur souhaite maintenant que les changements apportés par Bergevin permettent au Canadien d’aller loin dans les séries et de ramener, si possible, la coupe Stanley à Montréal.