/entertainment/movies
Navigation

À la hauteur des attentes

On reconnaît l’univers fantastique de la créatrice de Harry Potter.
Photo courtoisie Warner Bros On reconnaît l’univers fantastique de la créatrice de Harry Potter.

Coup d'oeil sur cet article

Inventif, spectaculaire, captivant et plein d’humour, Les animaux fantastiques, le très attendu nouveau film dérivé de l’univers de Harry Potter, remplit ses promesses et laisse entrevoir de belles choses pour la suite de cette nouvelle saga imaginée par l’auteure J.K. Rowling. Pas de doute, la magie opère encore.

Recette éprouvée

Dès les premières images du film, on reconnaît tout de suite l’univers fantastique et follement inventif de la créatrice de Harry Potter, J.K. Rowling. Cette nouvelle histoire nous transporte quelques décennies avant les Harry Potter (en 1926) et dans un autre lieu (New York), mais la magie, l’imagination débordante et l’humour fin et délicieux de J.K. Rowling sont toujours au rendez-vous.

Un héros attachant

Le héros des Animaux fantastiques, Norbert Dragonneau, a tout ce qu’il faut pour prendre la relève de Harry Potter. Mystérieux, drôle et quelque peu maladroit, Dragonneau (campé par l’excellent Eddie Redmayne) est un jeune sorcier britannique qui est mis à la porte de l’école de sorcellerie Poudlard et qui se spécialise dans l’étude des animaux fantastiques.

Pour la famille

Comme tout premier film d’une nouvelle série, Les animaux fantastiques a la mission un peu ingrate d’installer les bases de cette saga qui doit comprendre cinq volets (quatre autres films ont déjà été annoncés). Le réalisateur David Yates (les quatre derniers Harry Potter) met bien la table en introduisant une nouvelle intrigue riche, complexe et assez sombre et de nouveaux personnages originaux qui ont chacun leur charme. Divertissant et bien rythmé malgré un scénario surchargé, Les animaux fantastiques nous tient en haleine pendant deux heures.

Plein la vue

Sur le plan visuel, Les animaux fantastiques en met plein la vue en misant sur des décors superbes (le New York des années 1920 est un vrai plaisir pour les yeux) et sur des effets visuels spectaculaires. Bien réalisées, les scènes d’action sont d’une grande efficacité et les impressionnants animaux fantastiques, qui jouent un rôle important dans le film, devraient charmer (ou effrayer) les enfants.

Terreur à new york

La première scène du film nous amène tout de suite dans le vif du sujet: Norbert Dragonneau débarque à New York avec une valise remplie de créatures magiques. Mais aussitôt qu’il a mis les pieds dans la Grosse Pomme, quelques-unes de ces bêtes réussissent à s’échapper et à disparaître dans les rues de la ville. Au même moment, une énorme créature sème la terreur à New York. Dragonneau est rapidement soupçonné par le Congrès magique des États-Unis d'Amérique d’être responsable de ce chaos.

Le verdict

Les attentes étaient élevées mais Les animaux fantastiques ne déçoit pas. Si on y retrouve assez de références à Harry Potter pour rallier les Pottermaniaques, cette nouvelle proposition a aussi assez de qualités et d’originalité pour conquérir de nouveaux fans. Tous les ingrédients semblent réunis pour un nouveau succès au box-office.

Les animaux fantastiques  

★★★★

  • Un film de David Yates
  • Eddie Redmayne, Ezra Miller, Colin Farrell, Ron Perlman, Katherine Waterston et Jon Voight.