/lifestyle/sexromance
Navigation

L’éjaculation prématurée, précoce ou rapide?

man sitting on the bed with woman on the back
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Troubles sexuels relativement fréquents, les problèmes éjaculatoires occasionnent bien des soucis à ceux qui sont aux prises avec cette difficulté. Les partenaires de ces hommes éprouvent également, à l’occasion, frustration et incompréhension. Que faire?

Beaucoup d’hommes me confient en thérapie que la raison pour ­laquelle ils éjaculent rapidement, c’est parce que leur partenaire les excite énormément. Ne pouvant donc résister à ce désir, ils ­craquent et éjaculent trop vite. Certains, parfois même avant d’avoir vécu une pénétration.

C’est le cas de Pierre, un homme de 32 ans: «La plupart du temps, je fais l’amour en deux temps. La première fois, je viens sans même la pénétrer. Ça arrive souvent avec les femmes qui ont besoin de ­beaucoup de préliminaires. Je me donne tellement et ça m’excite au plus haut point de la voir jouir, que je jouis avant même d’avoir pu la pénétrer. Certaines trouvent ça ­bizarre et d’autres, ça les excite. Après un certain temps, on ­recommence et là, je suis capable de ­pénétrer la femme.»

Plusieurs hommes croient qu’une excitation trop intense est à l’origine d’un problème d’éjaculation trop rapide. Malgré le fait que cela ne soit pas totalement faux, ce n’est pas tout à fait exact. La difficulté à retenir l’éjaculation provient essentiellement de la ­difficulté à moduler et à gérer ­l’excitation sexuelle ressentie.

Une question de contrôle ?

La majorité des hommes qui ­éjaculent rapidement apprécient beaucoup avoir du plaisir sexuellement mais, généralement, ils ­aiment savoir et voir que leur ­partenaire a du plaisir. Donc, ils se consacrent entièrement à la jouissance de leur amante en oubliant souvent leur propre jouissance.

En se concentrant trop sur ­l’autre, ils ne perçoivent plus les signaux envoyés par leur corps. Donc l’éjaculation arrive et l’homme est déboussolé – il croit qu’elle ne s’est pas annoncée. Ce qui est faux. L’éjaculation s’annonce, c’est l’homme qui ne reconnaît pas les bons signaux. Ou, s’il les reconnaît, il ne se sent pas ­capable de les repousser.

L’éjaculation précoce, c’est une éjaculation qui survient lorsque l’homme ne l’a pas souhaitée, à un moment qu’il juge inopportun. Certains professionnels de la santé mesurent l’importance de l’éjaculation rapide en terme de temps ou de mouvements de va-et-vient. Comme tout cela est subjectif et dépend aussi de la personne avec qui vous êtes, je préfère parler d’éjaculation précoce selon une définition qu’il revient à l’homme de préciser, et ce, selon sa propre jouissance et celle de son partenaire.

Claude, par exemple, est avec une femme qui ne jouit pas par pénétration: «Avant, avec mes autres blondes, je me sentais mal d’éjaculer assez vite. Mais avec Nicole c’est bien différent. Elle est ­clitoridienne et ne souhaite pas des ­pénétrations trop longues. J’ai consulté pour mon problème ­d’éjaculation rapide, je maîtrise très bien la situation maintenant. Mais j’ai une blonde qui ne veut pas que ça dure trop longtemps, alors je me laisse aller! Je pratique ma rétention en me masturbant de temps en temps, histoire de ne pas perdre le contact avec tout ce que j’ai appris en thérapie.»

Qu’on la nomme éjaculation ­précoce (qui survient moins d’une minute après l’intromission du ­pénis), éjaculation prématurée (qui survient parfois avant même toute pénétration) ou éjaculation rapide (qui survient alors que l’homme juge que c’est à un moment inopportun), les conséquences sont les mêmes: des impacts psychologiques – troubles de l’humeur, anxiété, dépression, manque de confiance et d’estime de soi – et des impacts relationnels – disputes, ruptures, frustrations.

Une étude révèle que, des 15 à 30 % des hommes qui souffriront à un moment ou à un autre de ­l’éjaculation précoce, 90 % d’entre eux se disent frustrés de cette condition1.

Étant donné que la jouissance ne devrait en aucun cas être une source de stress, il ne faut pas hésiter à consulter si cette difficulté perturbe votre vie sexuelle. Votre médecin d’abord, afin de vous ­assurer que la problématique n’est pas d’origine physiologique, et ­ensuite en sexothérapie.

1. Source: Étude EMOI réalisée par les laboratoires Menarini, en collaboration avec la Fédération française de sexologie et de santé sexuelle, février 2016

Identifier le problème

Pour qu’une éjaculation soit considérée comme précoce, elle doit se produire depuis une période de six mois ou plus et comporter tous ces critères:

1. Éjaculation qui se produit toujours ou presque toujours en moins d’une minute après la ­pénétration

2. Incapacité à retarder ­l’éjaculation lors de toutes ou presque toutes les pénétrations

3. Répercussions psychologiques (insatisfaction, frustration, gêne, etc.) pour l’homme et/ou son partenaire