/weekend
Navigation

Grandes histoires sur petits écrans

Coup d'oeil sur cet article

Les séries web se font de plus en plus nombreuses poussant les limites de l’audace et misant sur un cinéma de genre petit format. Si nous avons d’abord excellé dans le comique, plusieurs de nos webséries dramatiques se sont démarquées au-delà de nos frontières. Voici quelques nouveautés à dévorer à petites doses.

SHARP 2

Libtv

 

Photo courtoisie

Le monde de la publicité est à l’honneur dans cette websérie dont la deuxième saison vient d’être lancée sur Libtv (la chaîne web humoristique lancée par Patrick Huard). On y suit Jérémie et Gabrielle, président et vice-présidente de l’agence Sharp à l’os, une entreprise en pleine expansion. Malheureusement, l’excès de confiance de Jérémie donne lieu à des propos mal interprétés sur les réseaux sociaux avec lesquels ils doivent désormais conjuguer. La série met en vedette ­Mikhaïl Ahooja (Mémoires vives, Au secours de Béatrice) et Sarah Laurendeau (La boîte à malle). Elle est écrite par Mathieu ­Beauchemin et réalisée par Julien Hurteau (dont une autre série web, Hypno, sera lancée sous peu sur Tou.tv).

L’ASCENSEUR

Ici Tou.tv

Photo courtoisie

Bruno a perdu son emploi. En thérapie, son psychologue lui lance le défi de monter jusqu’au 100e étage de l’édifice où il travaillait pour y «trouver» quelque chose. Il prend donc chaque jour un ascenseur. Ce geste banal donne pourtant lieu à des huis clos qui ne font que consolider sa rancœur et multiplier les choses qu’il n’aime pas. Des étudiantes des collèges anglophones aux parents de jeunes enfants, des gens qui mangent du mexicain à ceux qui demandent toujours ­«comment ça va?», Bruno, les nerfs à vif et la mèche courte, éclate à chaque montée, donnant lieu à des règlements de compte dont il nous fait les premiers témoins. Benoît Drouin-Germain (O’, L’appart du 5e) y est parfait. La série est écrite par Raphaël Codebecq, qui nous avait offert la websérie Barman, l’année dernière. Mathieu Handfield en assure la réalisation. À noter que ce dernier, qui est aussi écrivain et comédien, avait réalisé Mouvement Deluxe, une websérie d’animation pour adultes assez délirante, mise en ligne plus tôt cette année. L’ascenseur regroupera une vingtaine d’épisodes de 3 à 4 minutes.

LES ORDURES

TV5

 

Photo courtoisie

Cette série a tout du documentaire. Témoignages, caméra-vérité, extrait du conseil municipal, reconstitution. Pourtant, cette série est une fiction mettant en scène un projet pilote dans la ville de Moncton valorisant le développement durable. Pour la première fois, les habitants d’un quartier planchent sur le projet «vidangeur citoyen», pour lequel ils doivent, en bon voisinage, faire le tri de leurs déchets. Mais avoir accès aux poubelles des voisins peut révéler bien des choses, des vulnérabilités, des squelettes, tout comme des envies de vengeance. Et cette initiative viendra ébranler la petite vie de la communauté. Mélanie Léger et Étienne Boivin en sont les créateurs.

VÉRITÉS ET CONSÉQUENCES AVEC LOUIS T

Ici Tou.tv

 

Photo courtoisie

On le connaît pour son humour engagé, ses propos mordants sur l’actualité, ses complets-cravates et son côté dédaigneux. Le grand public l’a vu comme chroniqueur à Entrée principale. Mais pour mieux le découvrir, il anime des «Vérités et conséquences», pleines de bon sens, à la fois ­documentées et grinçantes sur des sujets aussi chauds que les pitbulls, ceux qui ­appuient Trump, la culture du viol ou l’immigration. Des vignettes de 5-6 minutes qui font sourire jaune. Notons que Louis T est aussi en rodage pour son premier one-man-show.

PAPA 2

TVA

 

Photo courtoisie

L’humoriste Jonathan Roberge excelle dans le format web. Sa ­série Fiston, forme de testament à son fils (son vrai fils, d’ailleurs) pour lui transmettre les valeurs de la vie, a connu un succès tant d’estime (gagnant d’Olivier en 2014 et 2015, d’un Gémeaux en 2015) que populaire (plus de 20 millions de clics au Québec). Fiston a fait des petits et voilà qu’il a «engendré» Papa, toujours avec le même duo. Jonathan y est un père récemment séparé, très impliqué pour son fils et toujours habité de grands principes et d’un franc-parler à toute épreuve, qui le mettent parfois dans l’embarras. C’est bien écrit et bien joué; on ne peut s’empêcher de sourire.

BÊTE À PAPA

Libtv

 

Photo courtoisie

Une série douce-amère et poétique sur un sujet grave, touchant, abordé avec audace: le cancer. On y suit Mauve ­(Rose-Anne Déry – Conseil de famille), une jeune photographe à l’imaginaire débordant, dont le père (Réal Bossé) est atteint d’un cancer. Alors qu’elle doit l’accompagner à ses traitements, Mauve ­s’imagine être suivie par une étrange bête poilue, qu’elle ­apprend à apprivoiser ­tranquillement, rendant la ­maladie bien concrète. Cette charmante série est l’œuvre de Fanny Lefort.

LE TEMPS DES CHENILLES

TV5

 

Photo courtoisie

On retrouve dans cette série l’excellente comédienne Karelle Tremblay (Jérémie, Unité 9), qui incarne Alix, une fille début vingtaine que ses parents mettent à la porte au retour de leurs vacances, sans vêtement ni portefeuille. Elle squatte chez sa copine Bibi, revenue en ville pour l’été, en plantant sa tente ­devant sa maison. Alors qu’une épidémie de chenille s’abat sur la municipalité, Alix tente elle-même de sortir de son cocon. Cette série en cinq épisodes sur l’identité, l’exode quand on habite une petite ville, et la transition vers l’âge adulte met aussi en scène ­Bernard Fortin, Johanne-Marie Tremblay, Maxime Desjardins-Tremblay et Jean-Carl Boucher. Écrite et réalisée par Catherine White, elle est produite par Camille Mongeau et sa boîte Coton et Club, une jeune entreprise très dynamique dans le monde des séries web (Mouvement Deluxe) et du court-métrage.

LA PRATIQUE DU LOISIR AU CANADA

TV5

 

Photo courtoisie

La petite dernière débarquée cette ­semaine sur le web est une comédie satirique dans laquelle on retrouve un couple, Anne et Vincent qui, pour relancer leur passion, décident de s’adonner à différentes activités en compagnie de deux amis, Véronique et Bruno, que tout oppose. Tous les dimanches, on les retrouve au tennis, aux quilles, à la boxe, à la cueillette de champignons, dans la tente de sudation ou encore au zumba, tentant de raviver leur flamme, sans réel intérêt pour leurs nouveaux défis. Karine Gonthier-Hyndman (Like-moi, Les Simone), Joëlle Paré-Beaulieu (Souper de filles, Stealing Alice, LNI), Frédéric Barbusci (Mission Mayday, Pseudo radio, LNI) et Jean-Philippe ­Durand (Et si... ?, Brassard en direct ­d’aujourd’hui) forment le joyeux quatuor de cette série créée par Charles-Louis ­Thibault et Martine Asselin.