/lifestyle/books
Navigation

Bataille environnementale en Abitibi

Bataille environnementale en Abitibi
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Louis Hamelin fait vivre la folle aventure d’une femme qui revient s’installer dans sa ville natale de l’Abitibi, après avoir vécu dix ans à Montréal. Venue pour se reposer et trouver la paix, elle se retrouve au cœur d’une bataille environnementale pour sauver le lac Kaganoma.

Les riverains ne sont pas prêts à assister au développement de leur coin de paradis. Éva, installée dans le chalet de son père, non plus. Elle veut se reposer complètement. Elle s’allie finalement avec Dan Dubois, un acteur célèbre devenu réalisateur de documentaires qui dénoncent l’exploitation de la forêt boréale.

Il dépeint parfaitement ce territoire. «C’est une région que j’ai adoptée pendant six ans, en tout. Évidemment, il y a des choses qui m’attiraient là-bas. J’aime la forêt, j’aime les territoires sauvages. J’avais une affinité avec l’Abitibi, au départ. Disons que ça me sortait de Montréal», dit l’écrivain originaire de Saint-Sévérin-de-Proulxville.

Inspiré de Lionel Viger

L’homme d’affaires flamboyant dont il s’est inspiré pour le roman, et qu’il a appelé Lionel Viger, a réellement existé. «Mon personnage de développeur est calqué d’assez près sur celui d’un bonhomme qui voulait développer le grand lac Mékinac, avec un projet aussi flyé que ce que je décris dans le roman. J’ai pris ce projet et je l’ai déménagé en Abitibi.»

Louis Hamelin rappelle que «la bonne fiction ressemble à la réalité», mais que «la bonne réalité ressemble à la fiction». «Je n’invente pas tant de choses que ça: je ne fais que transposer et magnifier certaines choses, mais je m’inspire beaucoup de la réalité politique du Québec depuis une trentaine d’années, dans ce roman.»

  •  Louis Hamelin sera en signature aujourd’hui, de 13 h 30 à 14 h 30, au Salon du livre de Montréal