/entertainment/shows
Navigation

Une réussite... dans tous les sens

Coup d'oeil sur cet article

La compagnie montréalaise Les 7 doigts de la main marque à nouveau un grand coup, cette fois avec Réversible, dernier ajout à sa longue liste de créations.

Le thème

Bien qu’elle ait choisi de ne pas suivre une trame narrative précise, la metteuse en scène Gypsy Snider s’est tout de même inspirée de la vie des grands-parents de ses huit acrobates pour la construction du spectacle. En plus de partager, en ouverture, des extraits de lettres s’adressant à leurs ancêtres, les artistes, au fil des numéros, font plusieurs fois référence à ces liens familiaux et au concept d’héritage.

La musique

Omniprésente, la musique joue un rôle important dans notre appréciation du spectacle. Créée par Colin Gagné avec la collaboration de Raphaël Cruz, Ines Talbi et Dominiq Hamel, la trame sonore de Réversible véhicule parfaitement les émotions partagées par ses acrobates. La compagnie invite d’ailleurs le public à se rendre à l’adresse les7doigts.bandcamp.com pour réentendre­­ les pièces du spectacle.

Le décor

Tellement simple, mais ô combien ingénieux. Trois murs qui pivotent dans tous les sens et sur lesquels se trouvent des portes et des fenêtres dont se servent les artistes pour exécuter leurs prouesses. On arrive ainsi à recréer l’intérieur d’un appartement, mais aussi une rue avec ses façades qui peuvent nous transporter dans une autre époque, voire sur un autre continent.

Originalité

Réversible comprend des numéros d’une grande originalité. Parmi eux, celui où le couple formé par Émilie et Julien Silliau échange les acrobaties au rythme d’un fouet et d’un éventail. On y retrouve aussi un numéro de skateboard et d’anneaux chinois pas piqué des vers, un numéro­­ de jonglerie avec casquettes, ainsi qu’un numéro de corde et de tissu aérien effectué en duo.

Coups de cœur

Tout au long du spectacle, les artistes de Réversible ont réussi à nous faire sourire et à nous toucher. Nous pensons plus spécialement aux prestations d’Emi Vauthey, élégante avec ses cerceaux et craquante en mariée contorsionniste. Sa collègue Natasha Patterson, efficace en amante désabusée, a aussi offert une prestation percutante dans un numéro alliant jonglerie et contorsion, au cours duquel nous pouvions ressentir la détresse de son personnage­­. Que du beau.

LE VERDICT

Courez-y! Les 7 doigts de la main ont une fois de plus réussi à présenter un spectacle moderne et poétique dans lequel les arts du cirque, la musique et la danse cohabitent parfaitement. Il y a de quoi être fier de cette compagnie qui fait rayonner le Québec à l’international.

 

  • Réversible sera présenté à la TOHU jusqu'au 30 décembre.