/news/politics
Navigation

Port de signes religieux chez les enseignants: Lisée en «totale incohérence», dit Couillard

Le premier ministre Philippe Couillard est présentement à Madagascar, où il participe au XVIe Sommet de la francophonie.
Photo Régys Caron Le premier ministre Philippe Couillard est présentement à Madagascar, où il participe au XVIe Sommet de la francophonie.

Coup d'oeil sur cet article

Jean-François Lisée est en totale incohérence avec ses positions passées au sujet de l'interdiction du port du tchador pour les enseignantes, juge Philippe Couillard.

«M. Lisée est un tacticien du quotidien. Il n'est pas capable d'avoir une vision à long terme et de tenir à un principe», a sermonné le premier ministre Philippe Couillard à l'occasion d'une mêlée de presse à Antananarivo, où il participe au XVIe Sommet de la francophonie.

Selon M. Couillard, le nouveau chef du Parti québécois a changé d'idée à plus d'une reprise au cours des derniers mois, particulièrement pendant la course à la chefferie du PQ. «Il le fait depuis qu'il est chef du Parti québécois. C'est un autre retournement auquel on assiste aujourd'hui. Il y en aura d'autres», prédit M. Couillard.

Durant la dernière campagne à la direction du PQ, Jean-François Lisée proposait d'interdire le port de signes religieux pour les juges, les procureurs de la couronne et les agents correctionnels, ce qui revenait à la recommandation principale de la commission Bouchard-Taylor. Jeudi, M. Lisée a ajouté les enseignants et les éducatrices en garderie à la liste des professionnels qui seraient frappés de cette interdiction.

La Coalition avenir Québec a elle aussi dénoncé le «flip flop complet» du chef péquiste. La députée Nathalie Roy a rappelé que le PQ avait voté en faveur du projet de loi 62 sur l'encadrement des signes religieux, au moment de l'adoption de principe, il y a deux semaines. La CAQ a voté contre.

«Le projet de loi 62 qui donne toute la latitude aux enseignants de porter ce symbole de soumission de la femme», a plaidé la députée de Montarville.

Pailleurs, la CAQ a fait réagir le premier ministre, à Madagascar, en publiant une publicité montrant Philippe Couillard et Jean-François Lisée en train de regarder une femme portant un tchador. «Quant on voit de telles bêtises, c'est un signe très clair que l'hiver s'en vient au Québec», a lancé en boutade, le premier ministre.