/weekend
Navigation

L’impertinente Cameron Marquis

Karelle Tremblay
Photo courtoisie Les comédiennes Karelle Tremblay (Cameron Marquis) et Isabelle Brouillette dans le téléroman Unité 9.

Coup d'oeil sur cet article

Avec le personnage de Cameron Marquis, Karelle Tremblay personnifie une jeune détenue détestable, bête comme ses pieds et qui n’est pas reconnue pour sa grande patience dans le téléroman Unité 9. Un rôle à des kilomètres de ce qu’elle est au quotidien et de tout ce qu’elle a joué jusqu’à maintenant dans sa jeune carrière.

La comédienne âgée de 20 ans n’a jamais fait de détention et ne souhaite pas vivre ­l’expérience un jour. Elle a aussi un bien meilleur caractère que l’impertinente ­détenue.

«J’adore jouer des personnages qui sont éloignés de moi. Ce personnage-là, c’est une jeune fille et un type de personnage qui ­existe dans la réalité. C’est l’fun de jouer quelque chose que je ne suis pas du tout», a-t-elle lancé, lors d’un entretien.

Carmeron Marquis a été reconnue coupable de conduite dangereuse et d’outrage au cadavre. Elle a provoqué la mort de ses deux amies lors d’une sortie de route sur un chemin sinueux. Elle a photographié ses deux amies décédées après avoir quitté le véhicule. Elle purge une peine de 48 mois de détention à Lietteville.

Karelle Tremblay a obtenu ce rôle en jouant la scène où elle raconte cet accident aux détenues de son unité.

Scènes intimes

La comédienne, qui a fait ses débuts dans la série jeunesse Le Club des doigts croisés, en 2009, aime bien, habituellement, ­documenter ses rôles par des recherches. Ce qu’elle n’a pas eu à faire pour celui de Cameron Marquis.

«Les textes de Danielle Trottier sont très bien écrits et ça aide. Je pouvais voir, dès la première lecture, l’évolution du personnage et vers où elle s’en va. Ce fut assez simple comme processus», a admis la comédienne que l’on peut voir dans la deuxième saison de la série jeunesse ­Jérémie à Vrak.

Elle précise que de vraies IPL sont ­présentes sur le plateau de tournage afin de conseiller les comédiennes lors de certaines situations, comme les altercations et des gestes comme la pose de menottes.

Trouver ses marques

Karelle Tremblay a visiblement trouvé rapidement ses marques pour ce personnage qui prend sa place lentement à travers ceux de Marie Lamontagne, Jeanne Biron, Kim Vanier et Marie-Gisèle Castonguay.

«Cameron provoque beaucoup de réactions sur la rue. Les gens me disent: “c’est toi la méchante dans Unité 9” et je sens qu’on n’est pas toujours content de me voir. C’est drôle quand même», dit-elle.

La comédienne a eu des scènes très intimes à jouer avec Ève Landry. Son personnage est amoureux de la détenue Jeanne Biron. Un amour qui semble, pour l’instant, être à sens unique. «Ce sont des scènes intenses et qui n’ont pas été faciles à jouer. J’avais déjà fait de la nudité dans le film King Dave, mais je n’avais pas été avertie pour celles d’Unité 9. Ce fut un genre de surprise, mais Ève est une perle et quelqu’un d’extraordinaire et ça s’est super bien passé», a-t-elle indiqué.

Une religieuse

Karelle Tremblay raconte que son personnage commencera, lentement, à montrer une autre facette d’elle. Quelque chose que l’on peut entrevoir dans la relation entre Cameron Marquis et sœur Marie-Gisèle.

«C’est la seule fois, dans le show, où l’on voit qu’elle peut peut-être avoir de l’empathie et avoir envie d’aider les autres. Cette sœur est, pour elle, un genre de grand-mère et c’est l’fun de voir ça», a mentionné la jeune femme qui jouera une religieuse dans le long-métrage Hochelaga terre des âmes, de François Girard, qui se déroulera sur trois époques.

«C’est un tournage très cool. Il me reste un bloc de tournage hivernal à faire en février. Ce personnage, qui vit au temps des Amérindiens, est très loin de moi et je pense qu’il s’agit de mon plus beau défi ­jusqu’à maintenant», a-t-elle fait savoir.

Une autre belle occasion, pour Karelle Tremblay, de jouer un autre personnage éloigné de ce qu’elle est dans la vie de tous les jours.


Unité 9 est diffusée les mardis à 20 h sur les ondes d’ICI Radio-Canada.

La deuxième saison de Jérémie est présentée les mardis à 19 h sur Vrak avec des rediffusions.