/weekend
Navigation

Faire la paix avec sa guerre personnelle

Daniel Bélanger
Photo courtoisie, Audiogram Daniel Bélanger sort un nouvel album, trois ans et demi après Chic de ville.

Coup d'oeil sur cet article

Le 15 novembre dernier, les fans de Daniel Bélanger ont eu une belle surprise: l’auteur-compositeur-interprète a annoncé qu’il lancerait un nouvel album... dix jours plus tard! Disque que Bélanger a écrit, composé et réalisé seul, Paloma se veut marqué par les thèmes de la paix et de la sérénité.

C’est à la fin de l’été que Daniel Bélanger­­ s’est mis sérieusement à penser­­ qu’il pourrait sortir son nouvel album­­ cet automne. Le musicien avait alors besoin d’un échéancier serré, avec des dates à respecter.

«J’aime ne pas avoir de pression pendant­­ que je compose. Et je suis libre depuis les premiers jours chez Audiogram­­. Mais une fois que le plus gros de mon travail est fait, je veux avoir un échéancier, sinon on s’étend», dit le musicien.

Trois ans et demi après son exploration rockabilly, avec Chic de ville, Daniel ­Bélanger s’est parallèlement mis à ­travailler sur deux projets de front: Paloma et un ­album instrumental.

À propos de ce dernier, il se fait très avare de commentaires. «Je ne peux rien en dire pour l’instant.» Il faudra patienter.

Trouver la sérénité

Les pièces de Paloma se trouvent presque toutes dans l’ordre dans lequel elles ont été composées. «Pendant la composition, je me demandais qu’est-ce que j’entendrais après telle chanson. La précédente influençait la suivante.»

À la fin du processus, Daniel Bélanger s’est aperçu que le dénominateur commun du disque était la paix et la sérénité. «Je voyais ça comme un homme qui se bat pour trouver ça. Ce sont des histoires qui sont inspirées par moi, sans être complètement toutes moi.»

Ce thème de la paix lui est-il venu en réponse à toutes les violences qui ont sévi dans le monde récemment?

«C’est sûr que je suis ­préoccupé par tout ce qui est violent dans le monde. Mais comme je me lève avec ma propre guerre personnelle tous les matins... (rires) j’essaie de la régler, d’être synchronisé avec le monde dans lequel je vis.»

Les amateurs de vinyle ­seront heureux d’apprendre que Daniel Bélanger prévoit sortir ­Paloma dans ce format juste à temps pour le Record ­Store Day, en avril prochain. Le musicien travaille aussi sur un coffret vinyle de sa discographie pour une date indéterminée.

PALOMA EN PIÈCES DÉTACHÉES

 

Daniel Bélanger
Photo courtoisie, Audiogram

Le Journal a demandé à ­Daniel Bélanger de parler de chacune de ses dix nouvelles chansons en quelques mots.

Ère de glace: «C’est une personne qui se dit que lorsqu’il n’y aura plus de cœur nulle part, on va entrer dans une ère de glace.»

Il y a tant à faire: «Un beau témoignage de: on se relève les manches et on continue.»

Tout viendra s’effacer: «Quelqu’un aux prises avec le jour de la marmotte.»

Le fil: «Quelqu’un qui perd le fil de son existence et qui le ­retrouve de façon amusée.»

Perdre: «Peut-on enlever ce mot du vocabulaire?»

Métamorphose: «C’était pour moi un jeu intéressant de mettre une musique complètement heavy sur quelqu’un qui cherche la paix. (rires) C’est un peu le feeling d’une crise existentielle. C’est la tempête, tu cherches la paix et la sérénité à travers ça.»

Un deux trois j’aurai tout oublié­­: «Une belle petite histoire­­ sur quelqu’un, une petite­­ anecdote individuelle. Il te manque de l’électricité et tu te mets à voyager dans un monde qui n’existe pas.»

Prédications: «C’est une pièce instrumentale. J’en ai fait souvent. Je me suis retrouvé à New York dans le métro. Et à un moment, sur un quai à Brooklyn, j’ai entendu une dame­­ se promener avec sa canne­­ en métal qu’elle faisait claquer. En même temps, il y avait un violoncelliste. Je l’ai enregistré et je l’ai mis au début de la ­pièce.»

Paloma: «Elle s’appelait avant Tout n’est pas vain. Cette chanson-là résume l’état d’esprit­­ dans lequel j’étais pour l’album. «Paloma», c’est l’espagnol de «colombe», qui est le symbole de la paix.»

Un: «C’est la première chanson d’un accord qui m’a inspiré tout le long, l’accord de ré. Avec le texte, j’ai été inspiré par le thème de la paix.»


Paloma, est présentement sur le marché. L’auteur-compositeur sera en spectacle au Métropolis de Montréal, les 30 et 31 mars 2017, ainsi qu’au Grand Théâtre de Québec, le 3 mai 2017. Consultez danielbelanger.com pour plus d’infos.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.