/entertainment/tv
Navigation

Gaétan Barrette persiste à critiquer «Tout le monde en parle»

 Gaétan Barrette
Photo d'archives Gaétan Barrette

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre de la santé Gaétan Barrette n’a pas souhaité nuancer ses propos incendiaires lancés sur Twitter contre l’émission Tout le monde en parle à Radio-Canada.

Revenant sur les déclarations incendiaires qu’il a lancé sur les réseaux sociaux pendant l'émission Tout le monde en parle de dimanche, Gaétan Barrette a de nouveau critiqué le choix de l'émission de ne pas l'avoir invité.

Le ministre de la santé du Québec s’est demandé, en boutade, si les médias avaient suffisamment relayé son message rassurant sur les conditions de vie dans les CHSLD.

«Je vous laisse juger [si l’émission de dimanche était partiale], mais je pense que le public qui a écouté l’émission, sachant que je n’ai pas été invité et qui a vu le line up, tout le monde a compris.»

Le ministre de la santé du Québec était de passage à l’Hôpital général juif de Montréal, lundi, pour annoncer 20 millions de dollars supplémentaires pour la mise en service de 18 salles d’opérations supplémentaires au Québec.

La veille, il avait notamment qualifié l’émission de «séance de désinformation populiste», et s’est montré irrité de ne pas avoir été invité aux côtés de Régine Laurent, présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé, François Paradis, porte-parole de la CAQ pour la santé publique et les aînés, et Jean Bottari, militant à la CSN et ex-préposé aux bénéficiaires.

« Prenez Régine Laurent, chef syndicale. Toujours à la première occasion pour dénigrer, descendre le gouvernement», s’est plaint le ministre en conférence de presse. Il a ajouté que le prix des repas des centres de hospitaliers de longue durée en Ontario est «comparable» à celui des CHSLD Québec, contrairement à ce que prétend Mme Laurent.

L’animateur de Tout le monde en parle, Guy A. Lepage, n’a pas fait grand cas des critiques du ministre de la santé.

«On ne l’a pas invité pour une raison est simple : il a passé toute la semaine dans les médias. Il avait dit ce qu’il avait à dire. C’était important pour nous d’avoir d’autres invités. Ça fait quatre mois que les téléspectateurs nous écrivent pour qu’on parle des conditions en CHSLD», a précisé l’animateur vedette.

M. Barrette a refusé de préciser ce qu’il aurait pu rajouter à la discussion de dimanche.

«Je l’ai déjà dit 18 fois», a-t-il répondu à une journaliste, en référence aux 18 tweets envoyés pendant le rendez-vous télévisuel.