/24m/job-training
Navigation

Entrevue au public

Entrevue au public
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Après des semaines ou peut-être même des mois de recherches acharnées, vous avez enfin obtenu une entrevue pour le boulot de vos rêves dans le secteur public. Prudence, la partie n’est pas encore gagnée!

Même si votre expérience professionnelle dans le privé vous rend très confiant, il existe des faux pas presque éliminatoires propres au secteur public.

Le salaire et les avantages sociaux.

N’orientez pas la discussion sur le salaire trop vite! D’abord parce que vous passerez pour une personne prétentieuse qui s’imagine déjà avoir obtenu le poste, ensuite parce que l’échelle salariale d’un emploi public est une information aisément accessible. Vous ne voulez pas donner l’impression d’être une personne arrogante et mal préparée lors de votre premier contact avec votre employeur? Laissez-le aborder la question.

Dans la même veine et pour des raisons assez similaires, tout ce qui touche aux augmentations de salaire est malvenu. Encore une fois, vous révélez un problème d’ego et une méconnaissance du secteur dans lequel vous prétendez vouloir travailler. Vous n’êtes pas encore embauché et même si vous étiez la personne la plus performante qui soit, les augmentations de salaire sont réglementées de manière très différente dans le public et dans le privé. Le plus sage serait de décrocher l’emploi dans un premier temps et de vous renseigner ensuite auprès de collègues plus anciens pour savoir comment les choses fonctionnent dans votre département.

Idem pour les avantages sociaux et les conditions de retraite : ce sont des informations publiques et faciles à trouver. Il est déplacé de demander ces informations en entrevue. Ne les mentionnez pas, vous aurez tout le temps de les découvrir lors de votre embauche officielle.

Le poste convoité.

Maintenant que nous avons établi quelles questions ne pas poser, voyons celles que vous devez absolument poser. Vous devez manifester de l’intérêt pour l’emploi que vous désirez occuper ou pour le département que vous souhaitez intégrer. Les questions mentionnées plus haut peuvent détruire vos chances, mais les suivantes sont susceptibles de grandement améliorer l’image que la personne responsable de l’entrevue a de vous : est-ce que le département connaît des problèmes et si oui, comment pourrais-je aider à les résoudre? Qu’est-ce qui, dans mes compétences ou mon expérience de travail, me sera le plus utile ici?

Il peut aussi être intéressant d’ajuster vos questions à la personne que vous avez en face de vous. S’il s’agit d’un membre de l’équipe des ressources humaines, concentrez-vous sur ce qui a trait au poste pour lequel vous êtes convoqué et au fonctionnement du service. Face à une personne avec beaucoup de responsabilités et d’ancienneté, parlez carrière, la sienne ou la vôtre! Dans l’éventualité où vous auriez affaire à un recruteur

externe, renseignez-vous sur la culture du secteur (département, direction, service) et les raisons pour lesquelles ce poste est vacant.

Poser les bonnes questions et éviter les mauvaises — et savoir les différencier — est d’une importance capitale en entrevue. Vous savez à présent quoi faire pour être correctement préparé, même si vous ne le serez jamais trop!