/news/society
Navigation

Près de 500 emplois perdus à l’usine de biscuits Christie

L’entreprise Mondelez, autrefois Kraft, ferme son lieu de production de Montréal

Les travailleurs ont été conviés à une réunion d’information à 22 h mercredi. Plusieurs ont refusé de s’adresser aux journalistes.
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean Les travailleurs ont été conviés à une réunion d’information à 22 h mercredi. Plusieurs ont refusé de s’adresser aux journalistes.

Coup d'oeil sur cet article

Près de 500 personnes perdront leur emploi après la fermeture de l’usine montréalaise du géant mondial de l’alimentation Mondelez, fabricant des biscuits Christie Oreo et LU, fin 2017.

L’usine du groupe Mondelez, autrefois Kraft, doit cesser graduellement ses activités d’ici la fin de l’année prochaine et 454 employés perdront leur emploi, a fait savoir l’entreprise dans un communiqué. Mondelez emploie actuellement plus de 3000 personnes au Canada.

«Il s’agit d’une décision difficile, mais nécessaire, qui a été prise après un examen minutieux de notre chaîne d’approvisionnement canadienne et des occasions qui se présentaient à nous pour améliorer notre efficacité et notre efficience», a déclaré Olivier Bouret, vice-président, Chaîne d’approvisionnement intégrée, biscuits et craquelins, Amérique du Nord.

«Nous désirons maintenant concentrer nos efforts sur nos employés de l’usine de Montréal et prenons les mesures nécessaires afin d’assurer une transition harmonieuse et un soutien adéquat pour tous ceux visés par cette décision», a-t-il ajouté.

L’entreprise a souligné que «plus de 95 % de la fabrication actuelle des produits de l’usine de Montréal restera dans le réseau de fabrication canadien». Pour le reste, la production sera transférée aux États-Unis.

Usine coûteuse

Située sur la rue Viau, dans l’est de Montréal, la biscuiterie de Montréal est notamment le lieu de production des biscuits Oreo, Ritz, Fins au blé, et Premium Plus.

Lors d’un entretien avec TVA Nouvelles, Stephanie Cass, la porte-parole de la compagnie, a soutenu que l’usine de Montréal était «l’une des plus coûteuses» à opérer en Amérique du Nord. D’ailleurs, Mondelez Canada ne prévoit «absolument pas» fermer d’autres usines ailleurs au pays, a-t-elle assuré. La direction de l’entreprise a annoncé la mauvaise nouvelle à ses employés mercredi après-midi.

Après la fermeture de sa biscuiterie de Montréal, la société conservera cinq usines, deux centres de distribution et un siège social dans le pays, indique-t-on.

35 G$ de chiffre d’affaires

En octobre 2012, Kraft Foods inc. s’est scindée en deux compagnies, Kraft Foods Group inc. et Mondelez International inc. qui représentait la division de la gamme de produits d’épicerie.

Outre les biscuits Oréo, LU, la compagnie rassemble les marques Dentyne, Caramilk, Trident, Trisbuit ou encore Toblerone.

Ainsi, son portefeuille comprend des marques réparties dans six grandes catégories (biscuits, craquelins, gommes à mâcher, chocolats, pastilles contre la toux et friandises).

Le chiffre d’affaires de l’entreprise, dont le siège mondial est à Deerfield dans l’Illinois, est de plus de 35 milliards $ américains.