/finance
Navigation

Le plus bas taux de chômage au Québec depuis 1976

Coup d'oeil sur cet article

Le taux de chômage au Québec s’est établi à 6,2 % en novembre, soit le taux le plus bas depuis 1976, année où des données comparables sont devenues disponibles, a fait savoir vendredi Statistique Canada.

Le Québec affichait en novembre le deuxième plus bas taux de chômage du Canada, devancé que par la Colombie-Britannique par un dixième de point de pourcentage.

Durant le mois dernier, ce n'est pas tant la création d'emplois qui a contribué à la baisse du chômage par rapport à octobre, mais le retrait de plus de 20 000 personnes de la population active. Le taux de chômage en octobre au Québec était de 6,8 %. Il s'est perdu en novembre 8000 emplois à temps plein, mais plus de 16 000 à temps partiel ont été créés en parallèle.

Dans l'ensemble du Canada, le taux de chômage était de 6,8 %, en baisse de deux dixièmes de point, avec une faible création de 11 000 emplois au total.

Le Québec et la Colombie-Britannique mènent le bal

Au cours des 12 derniers mois, le Québec et la Colombie-Britannique présentent les meilleures statistiques de l'emploi au pays, tant au chapitre de l'emploi total que des emplois à temps plein créés. La croissance totale de l'emploi a été respectivement de 2 % et 2,1 %, et celle de l'emploi à temps plein de 0,9 % et de 1,5 %.

En moyenne au pays, l'emploi total a crû de 0,5 % et l'emploi à temps partiel a même diminué de 0,2 %.

En un an, il s'est ajouté 81 000 emplois au Québec, dont 29 000 à temps plein. À titre de comparaison, en Ontario, dont la population active est 50 % plus importante, il s'est créé 104 000 emplois durant la même période, dont 23 000 à temps plein.

L'industrie de la construction et le secteur de l'enseignement ont le plus contribué à cette croissance.

L'Alberta continue de souffrir de la chute des prix du pétrole, avec ses 74 000 emplois à temps plein perdus depuis novembre 2015.