/news/currentevents
Navigation

Deux juges et des dizaines d’autres proprios de condos réclament 6 M$ à des promoteurs mafieux

Un ancien frigo géant. L’immeuble du 1000 de la Commune abritait autrefois l’entrepôt frigorifique du Vieux-Port. Inauguré en 1922 et utilisé à cette fin jusqu’en 1978, il servait au transbordement des marchandises périssables, qui étaient livrées directement à l’intérieur par des locomotives.
Photo d’archives, pierre-paul poulin Un ancien frigo géant. L’immeuble du 1000 de la Commune abritait autrefois l’entrepôt frigorifique du Vieux-Port. Inauguré en 1922 et utilisé à cette fin jusqu’en 1978, il servait au transbordement des marchandises périssables, qui étaient livrées directement à l’intérieur par des locomotives.

Coup d'oeil sur cet article

Les copropriétaires d’un immeuble huppé du Vieux-Montréal, dont deux juges, poursuivent des promoteurs réputés être liés à la mafia pour plus de 6 millions $ en raison de vices de construction mettant «en danger les habitants et visiteurs».

Après avoir demandé l’expertise d’architectes, le syndicat des copropriétaires du prestigieux 1000 de la Commune Est, a appris «à son plus grand étonnement», l’an dernier, que des travaux de réparation urgents s’imposaient «afin d’éviter la perte de l’immeuble».

La transformation en 204 condos de luxe de ce bâtiment érigé en 1922 a pourtant été terminée il y a à peine 10 ans.

L’humidité y serait «emprisonnée» et des vices de construction «majeurs» affectent sa «solidité», du béton à la maçonnerie, selon les documents de la poursuite déposés au tribunal, que Le Journal a consultés.

«Le syndicat n’a pas de provision pour ces dépenses [...] totalement imprévues qui résultent d’une perte prématurée de l’immeuble» baptisé L’Héritage du Vieux-Port, ajoute la demanderesse dans sa requête en Cour supérieure.

Clément Gascon, Juge à la Cour suprême
Photo d'archives
Clément Gascon, Juge à la Cour suprême

Loi du silence

Pas moins de 19 défendeurs – promoteurs, entrepreneurs, architectes, ingénieurs et leurs firmes respectives – sont visés dans ce bras de fer judiciaire qui s’annonce long et acrimonieux.

Parmi eux, les promoteurs Tony Magi et Terry Pomerantz, dont les noms ont été associés au clan Rizzuto durant l’enquête antimafia Colisée, de la GRC, et à la commission Charbonneau.

Ces liens allégués au crime organisé ne semblent d’ailleurs pas étrangers à l’omertà qui frappe les parties hors du palais de justice de Montréal.

Joint par Le Journal, le syndicat des copropriétaires a refusé de commenter l’affaire et a aussi demandé qu’on taise les noms de ses administrateurs.

Au début des procédures intentées il y a 20 mois, le syndicat s’appuyait sur des révélations faites à la commission Charbonneau pour alléguer au tribunal que ce projet immobilier a été «orchestré du début à la fin par des personnes et des compagnies associées au crime organisé».

Toutes les références au clan Rizzuto et à la mafia ont été effacées des arguments écrits du syndicat, en avril dernier, après que la défense se fut élevée contre ces «allégations calomnieuses».

Juges et demandeurs

Les juges Clément Gascon et Marie-Michelle Lavigne, qui se sont aussi abstenus de tout commentaire, ont décidé de ne pas attendre l’issue de la poursuite du syndicat des copropriétaires. Le couple a donc intenté son propre recours en justice en invoquant la «garantie de qualité» du vendeur. Le couple a acheté un condo d’une société du promoteur Pomerantz en 2012.

Depuis 2014, le juge Gascon siège à la Cour suprême, le plus haut tribunal du pays, tandis que sa conjointe est juge à la Cour du Québec, en chambre civile.

Cotisation spéciale de 30 000 $

Le couple de magistrats a dû payer une cotisation spéciale de 30 000 $ pour financer une partie des travaux d’urgence en 2015 et s’attend à en débourser une deuxième «d’un montant comparable». Le couple en réclame le remboursement au promoteur.

Une quinzaine d’appartements de l’Héritage – dont quatre valant plus d’un million $ – sont présentement à vendre, à des prix variant de 499 000 $ à 5,7 millions $.

Des résidents illustres

Vito Rizzuto

 

Un ancien frigo géant. L’immeuble du 1000 de la Commune abritait autrefois l’entrepôt frigorifique du Vieux-Port. Inauguré en 1922 et utilisé à cette fin jusqu’en 1978, il servait au transbordement des marchandises périssables, qui étaient livrées directement à l’intérieur par des locomotives.
Photo d'archives

Le défunt parrain de la mafia montréalaise a été qualifié de «chef d’orchestre» de ce projet immobilier par un enquêteur du SPVM devant la commission Charbonneau. En échange de 6 % des parts, il aurait trouvé des investisseurs pour sauver le projet, qui était menacé par les problèmes financiers du promoteur Tony Magi. Le 6 janvier 2009, une compagnie à numéro administrée par ses enfants Leonardo et Bettina Rizzuto, ainsi que sa conjointe, Giovanna Cammalleri, y ont acheté du promoteur Terry Pomerantz cinq condos pour 1 $. Ces unités ont ensuite été revendues pour une somme totalisant 1 707 640 $, selon ce qui a été dévoilé à la commission Charbonneau.

Samy Bitton

 

Un ancien frigo géant. L’immeuble du 1000 de la Commune abritait autrefois l’entrepôt frigorifique du Vieux-Port. Inauguré en 1922 et utilisé à cette fin jusqu’en 1978, il servait au transbordement des marchandises périssables, qui étaient livrées directement à l’intérieur par des locomotives.
Photo d'archives

Promoteur immobilier condamné à 18 mois de prison, l’hiver dernier, en Israël, pour blanchiment d’argent, évasion fiscale et importation de 800 kg de cocaïne à Montréal. Il était propriétaire d’un stationnement du 1000 de la Commune, et avait déboursé 4 025 000 $ pour acquérir les droits de construction, sur les terrains adjacents, du projet de condos le 5e Quai.

Vittorio Mirarchi

Un ancien frigo géant. L’immeuble du 1000 de la Commune abritait autrefois l’entrepôt frigorifique du Vieux-Port. Inauguré en 1922 et utilisé à cette fin jusqu’en 1978, il servait au transbordement des marchandises périssables, qui étaient livrées directement à l’intérieur par des locomotives.
Photo d'archives

Bras droit du caïd mafieux Raynald Desjardins, il est détenu en attente de sa peine pour avoir comploté pour le meurtre de l’aspirant parrain Salvatore Montagna. Le jour de son arrestation, en décembre 2011, les policiers de la SQ avaient mené une perquisition à son condo du 1000 de la Commune et y avaient notamment saisi 116 730 $ en argent liquide. Il a depuis vendu cette propriété.

Normand Marvin Ouimet

Un ancien frigo géant. L’immeuble du 1000 de la Commune abritait autrefois l’entrepôt frigorifique du Vieux-Port. Inauguré en 1922 et utilisé à cette fin jusqu’en 1978, il servait au transbordement des marchandises périssables, qui étaient livrées directement à l’intérieur par des locomotives.
Photo d'archives

Influent membre en règle des Hells Angels du chapitre de Trois-Rivières, le motard surnommé «Casper» purge une peine de 14 ans de pénitencier pour complot de meurtres, gangstérisme, blanchiment d’argent et recyclage des produits de la criminalité. Lors de l’enquête Diligence, les policiers de la SQ ont appris que Ouimet habitait un condo au 1000, de la Commune et qu’il y a rencontré l’entrepreneur en maçonnerie Paul Sauvé, qui fut victime d’une prise de contrôle forcée de sa compagnie par le Hells.

Jocelyn Dupuis

Un ancien frigo géant. L’immeuble du 1000 de la Commune abritait autrefois l’entrepôt frigorifique du Vieux-Port. Inauguré en 1922 et utilisé à cette fin jusqu’en 1978, il servait au transbordement des marchandises périssables, qui étaient livrées directement à l’intérieur par des locomotives.
Photo d'archives

Pendant trois ans, l’ex-président de la FTQ-Construction s’est fait prêter un condo au 1000 de la Commune par son ami Giuseppe Borsellino, l’ex-patron de Construction Garnier, a admis ce dernier devant la commission Charbonneau. Déclaré coupable d’avoir produit des réclamations frauduleuses de plus de 63 000 $ à la centrale syndicale qu’il dirigeait, Dupuis a été condamné à un an de prison, en janvier 2015. Vendredi dernier, la Cour d’appel a confirmé la condamnation et envoyé Dupuis en prison.

Frédéric Lavoie

Un ancien frigo géant. L’immeuble du 1000 de la Commune abritait autrefois l’entrepôt frigorifique du Vieux-Port. Inauguré en 1922 et utilisé à cette fin jusqu’en 1978, il servait au transbordement des marchandises périssables, qui étaient livrées directement à l’intérieur par des locomotives.
Photo d'archives

Narcotrafiquant en cavale, son corps découpé en morceaux a été retrouvé à l’intérieur de quatre sacs de poubelles, en Colombie, le 12 mai 2014. Lavoie habitait au 1000 de la Commune, lorsque les policiers ont voulu l’appréhender dans l’opération antidrogue Loquace, le 1er novembre 2012, parmi 111 suspects d’un lucratif réseau d’importation et de vente de cocaïne.

Mihale Leventis

Un ancien frigo géant. L’immeuble du 1000 de la Commune abritait autrefois l’entrepôt frigorifique du Vieux-Port. Inauguré en 1922 et utilisé à cette fin jusqu’en 1978, il servait au transbordement des marchandises périssables, qui étaient livrées directement à l’intérieur par des locomotives.
Photo d'archives

Comme Lavoie, il avait déjà pris la clé des champs au moment de la vague d’arrestations du projet Loquace en 2012. Leur fuite aurait été facilitée par les renseignements dévoilés aux Hells Angels par l’ex-sergent détective Benoit Roberge, la «taupe du SPVM». Leventis avait été capturé dans un chalet en Outaouais après un mois de cavale. Il est toujours en attente de son procès et la justice américaine réclame aussi son extradition pour avoir exporté de la drogue aux États-Unis.

Ducarme Joseph

Un ancien frigo géant. L’immeuble du 1000 de la Commune abritait autrefois l’entrepôt frigorifique du Vieux-Port. Inauguré en 1922 et utilisé à cette fin jusqu’en 1978, il servait au transbordement des marchandises périssables, qui étaient livrées directement à l’intérieur par des locomotives.
Photo d'archives

L’ex-caïd du gang de rue 67 a été assassiné de plusieurs balles en pleine rue, dans le quartier Saint-Michel, le 1er août 2014. Il aurait habité au 1000 de la Commune, à l’époque où il assurait la sécurité de l’entrepreneur mafieux Tony Magi. Selon des documents judiciaires, le parrain Vito Rizzuto le voulait «vivant pour le faire souffrir», le soupçonnant d’avoir trempé dans le meurtre de son fils aîné, Nick Rizzuto Jr., abattu près des bureaux de l’entreprise de Magi, le 28 décembre 2009.

Jahmane Bolton

Un ancien frigo géant. L’immeuble du 1000 de la Commune abritait autrefois l’entrepôt frigorifique du Vieux-Port. Inauguré en 1922 et utilisé à cette fin jusqu’en 1978, il servait au transbordement des marchandises périssables, qui étaient livrées directement à l’intérieur par des locomotives.
Photo d'archives

Le rapper montréalais, alias F.R.O.S.T., a écopé de quatre ans de pénitencier, en 2014, pour proxénétisme. Durant trois ans et demi, Bolton touchait entre 1800 $ et 2800 $ par semaine des revenus d’une jeune prostituée dans la vingtaine sur laquelle il avait la mainmise.

Andrei Kostitsyn

Un ancien frigo géant. L’immeuble du 1000 de la Commune abritait autrefois l’entrepôt frigorifique du Vieux-Port. Inauguré en 1922 et utilisé à cette fin jusqu’en 1978, il servait au transbordement des marchandises périssables, qui étaient livrées directement à l’intérieur par des locomotives.
Photo d'archives

L’ex-joueur du Canadien y a souvent reçu son ami Pasquale Mangiola, alors que ce trafiquant de cocaïne et d’armes faisait l’objet d’une enquête des policiers du SPVM dans le projet Axe, entre 2008 et 2009. Mangiola a écopé de six ans et demi de pénitencier pour trafic de cocaïne et d’armes, en janvier 2015.

Russell Martin

Un ancien frigo géant. L’immeuble du 1000 de la Commune abritait autrefois l’entrepôt frigorifique du Vieux-Port. Inauguré en 1922 et utilisé à cette fin jusqu’en 1978, il servait au transbordement des marchandises périssables, qui étaient livrées directement à l’intérieur par des locomotives.
Photo d'archives

Élevé à Montréal, le receveur étoile des Blue Jays de Toronto possède trois propriétés dans la région de la métropole, dont un petit condo au 1000 de la Commune, évalué à 512 000 $ par la Ville.

Michel Pagliaro

Un ancien frigo géant. L’immeuble du 1000 de la Commune abritait autrefois l’entrepôt frigorifique du Vieux-Port. Inauguré en 1922 et utilisé à cette fin jusqu’en 1978, il servait au transbordement des marchandises périssables, qui étaient livrées directement à l’intérieur par des locomotives.
Photo d'archives

Le légendaire rocker québécois y possède un condo qui sert d’adresse à sa compagnie d’édition musicale, Earth Born Music inc., selon le Registraire des entreprises du Québec.

Les promoteurs visés

Terry Pomerantz

 

Un ancien frigo géant. L’immeuble du 1000 de la Commune abritait autrefois l’entrepôt frigorifique du Vieux-Port. Inauguré en 1922 et utilisé à cette fin jusqu’en 1978, il servait au transbordement des marchandises périssables, qui étaient livrées directement à l’intérieur par des locomotives.
Photo d'archives

Le riche homme d’affaires est arrivé dans le projet à la suite de la faillite de Tony Magi.

Le 2 juillet 2008, sa société de portefeuille y a acheté 57 des 200 condos pour 1 $ et les aurait revendus pour la somme totale de 26 120 994 $, selon ce qu’allègue le syndicat des copropriétaires.

Dans la nuit du 29 mai 2003, Terry Pomerantz a été enregistré par la GRC, durant l’enquête antimafia Colisée, alors qu’il a téléphoné au parrain Vito Rizzuto pour lui demander son aide après s’être fait dérober sa Cadillac Escalade flambant neuve et une mallette au contenu très important. «Y a-t-il un moyen de savoir ce qui s’est passé? C’est la mallette qui était à l’intérieur... Ça me tue», avait-il dit. Le parrain avait appelé l’un de ses lieutenants, Francesco Arcadi, et moins de 24 heures plus tard, le voleur avait été retrouvé et payé 3500 $ pour restituer le véhicule et la mallette.

Tony Magi

 

Un ancien frigo géant. L’immeuble du 1000 de la Commune abritait autrefois l’entrepôt frigorifique du Vieux-Port. Inauguré en 1922 et utilisé à cette fin jusqu’en 1978, il servait au transbordement des marchandises périssables, qui étaient livrées directement à l’intérieur par des locomotives.
Photo d'archives

Premier promoteur du projet, Magi, qui éprouvait des problèmes financiers, aurait demandé l’aide de Vito Rizzuto. Le fils aîné du parrain, Nick Jr., a alors «pris le contrôle du projet», a témoigné l’enquêteur Eric Vecchio du SPVM devant la commission Charbonneau. Magi a déjà été vu au café Consenza, l’ancien quartier général du clan Rizzuto, en plus d’avoir été en relation avec Vito Rizzuto et son père, Nicolo Rizzuto, d’après l’enquête Colisée de la GRC. Victime d’un enlèvement en avril 2005, il a déclaré faillite quatre mois plus tard. Le 11 août 2008, il survit à une tentative de meurtre alors qu’un tireur l’atteint à la tête et au thorax alors qu’il circule au volant de son véhicule sur le boulevard Cavendish. Le matin du 3 juillet 2013, un homme armé d’un pistolet mitrailleur s’est présenté devant son domicile du quartier Notre-Dame-de-Grâce, mais deux gardes du corps de Magi, à bord d’un véhicule blindé, l’ont fait fuir.

Extraits des documents de cour

À la suite des problèmes financiers du promoteur initial en 2003, «l’immeuble a été laissé à l’abandon et à la merci des intempéries environ deux ans. Aucune mesure n’a alors été prise pour protéger les travaux complétés et les matériaux déjà livrés. »

- Requête introductive d’instance du syndicat des copropriétaires

«Nous sommes aux prises ici avec une situation où les intimées tentent d’éluder leur obligation découlant de la garantie de qualité du vendeur [...] et qui risque fort de perdurer bien des années. Dans ce contexte particulier [...], le droit des requérants d’être entendus dans un délai raisonnable est sérieusement compromis. »

- Cour d’appel, le 1er novembre 2016, en autorisant l’audition de la poursuite intentée par les juges Gascon et Lavigne contre des compagnies du promoteur Pomerantz.