/lifestyle/psycho
Navigation

10 trucs pour survivre au party de bureau

funny business people drinking, dancing and having fun at corporate office.
Illustration Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Certaines personnes assistent avec plaisir au party de bureau de Noël, tandis que d’autres y vont à reculons. Il y a des entreprises qui fêtent en grand, d’autres en tout petit. Quel que soit notre cas de figure, voici comment nous amuser tout en tenant compte de certaines règles d’étiquette.

1 Accepter l’invitation. ­Souvent, des employés se fendent en quatre pour ­organiser la fête, la moindre des choses est donc d’accepter cette invitation­­ avec plaisir. Si vous êtes ambitieux, vous assisterez aussi à la fête parce que c’est bon pour ­votre avancement. Dans tous les cas, participer aux réjouissances est un signe que vous aimez bien votre équipe, les gens, votre ­emploi.

2 Les heures. Si on peut se permettre d’arriver en retard­­ à un party entre amis, il est préférable d’arriver à l’heure au party de bureau, sinon on risque de passer pour quelqu’un de désorganisé. Côté départ, on ne quitte pas les lieux très tôt – genre en premier – à moins d’avoir une bonne raison. On essaye­­ également de ne pas partir le dernier... complètement paf!

3 L’alcool. En fait, l’alcool crée un risque de dérapage. Habituellement, on ne boit pas ou on boit peu dans le cadre du travail, alors que là, vos patrons vont le voir si vous êtes un bon ­buveur. Peut-être que vous vous en foutez, mais pensez-y quand même avant de faire une gaffe. Les conseillers en ressources humaines vous diront: «Buvez deux verres de vin ou deux bières au maximum». Autre possibilité: ­buvez un verre d’eau pour chaque verre d’alcool tout en limitant vos consommations. Tout de même, certains partys sont plus festifs que d’autres. Si c’est le cas, ­demandez-vous si les patrons ou les employés auront la même confiance en vous en janvier s’ils vous voient tel que vous êtes en ­décembre

4 Manger. Je vous rapporte ce que j’ai lu: «ne vous jetez pas sur le buffet». Les ­timides ont parfois cette propension. Pensez à en laisser aux ­autres.

5 Le party animal. On aura beau vous répéter de bien vous tenir, de ne pas prendre toute la place, d’être poli à ­souhait, de boire avec modération, si vous êtes le bon vivant de votre équipe ou de l’entreprise, en ­réalité, les gens (moins drôles que vous) espèrent que vous animerez la fête. Dans ce cas, vous avez le droit de ne pas (trop) tenir compte des règles de bienséance. Pensez juste à ne pas faire un fou de vous.

6 L’habillement. Soyons ­pratico-pratiques: si vous ne rentrez pas à la maison avant la fête, apportez-vous un ­vêtement de rechange pour vous sentir mieux le soir venu. Gardez aussi en tête qu’on prendra probablement des photos, donc essayez de vous faire beaux et belles. ­Pensez aux activités: si vous devez enlever vos chaussures pour un jeu, ce serait bien d’éviter les trous dans les bas.

7 Le cell. Éteindre la sonnerie de votre cell et ne pas le consulter à tout bout de champ durant la soirée est un signe que vous savez vivre. Socialisez avec les gens qui sont en votre­­ compagnie. Quant aux photos­­ qui seront «postées», si elles sont un peu fofolles, c’est une bonne idée d’obtenir l’approbation des principaux intéressés. On suggère­­ aussi d’attendre 24 h.

8 La conversation. En ce qui concerne l’art de converser: on ne parle pas de travail, on ne parle pas non plus trop de son intimité. Le mémérage et les plaintes sont bien sûr à éviter. Bref, il y a toutes sortes de choses à ne pas dire. Pensez à écouter et à parler de manière équilibrée pour qu’on ne vous fuie pas au prochain party.

9 Les attirances et les ­inimitiés. Certaines personnes vous plaisent bien, d’autres pas du tout. Dans le cas d’une inimitié, le soir du party de bureau est inapproprié pour régler vos comptes. Si quelqu’un vous ennuie ou vous fatigue, pensez simplement à vous en éloigner. Autre cas de figure: quelqu’un vous attire. La fête de Noël pourrait être une occasion de rapprochement à condition que ça reste léger. Si vous ressentez toujours la même chose en 2017, vous aurez le temps d’y voir. Notez qu’il est sage d’éviter les aventures sans lendemain, car vous le ou la reverrez le lendemain.

10 S’amuser. Au fond, que ­votre party de Noël ait lieu un midi pour un lunch ­rapide avec coca-cola inclus, ou que ce soit une grosse fête super ­organisée qui dure deux jours et qui coûte cher, le tout est de se laisser aller à participer, à s’amuser. C’est bien d’avoir une petite police intérieure, mais tâchons­­ qu’elle ne ­dirige pas tout. Visons l’équilibre.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.