/sports/hockey/canadien
Navigation

Geoff Molson sur le comité exécutif de la LNH

Le comité exécutif de la LNH est remanié et fait une place au propriétaire du Canadien

Tandis que Peter Karmanos perd son siège sur le comité exécutif de la LNH, Geoff Molson gagne le sien.
photo d’archives Tandis que Peter Karmanos perd son siège sur le comité exécutif de la LNH, Geoff Molson gagne le sien.

Coup d'oeil sur cet article

PALM BEACH | Le propriétaire des Hurricanes de la Caroline, Peter Karmanos, n’a plus de siège au sein de l’influent comité exécutif de la LNH. Son départ ouvre la porte à Geoff Molson, qui accède à ce conseil des sages qui a le mandat de guider les gouverneurs du circuit.

Le commissaire Gary Bettman en a fait l’annonce, ce midi, au terme de la deuxième et dernière journée de la rencontre des gouverneurs, à Palm Beach. Le comité exécutif exerce un rôle important dans le développement des opérations de la LNH puisqu’il étudie les dossiers clés avant de proposer ses recommandations à l’ensemble des gouverneurs.

Le propriétaire du Canadien se joint au comité en compagnie de Mark Chipman, des Jets de Winnipeg. Ils arrivent en remplacement de Karmanos et Ed Snider, l’ex-propriétaire des Flyers décédé en avril dernier. Les huit autres membres restent en place et Jeremy Jacobs, des Bruins, demeure à la tête du groupe.

Karmanos absent

Peter Karmanos, propriétaire de la franchise qui est la cible de nombreuses rumeurs de déménagement à Québec, n’était pas sur place lors de la rencontre. Jeudi, un membre de l’organisation des Hurricanes a laissé entendre au Journal que Karmanos était retenu dans la région de Detroit pour y régler des affaires professionnelles.

Aujourd'hui Gary Bettman a plutôt justifié son absence à la table en invoquant une infection des sinus qui l’empêchait de prendre l’avion.

«Il ne faut pas tirer de conclusions. M. Karmanos ne pouvait prendre de vol. C’est tout», a-t-il indiqué, dans une série de réponses brèves quant à la situation des Hurricanes et de leur propriétaire.

«Il ne faut pas interpréter cela, d’aucune façon», a-t-il ajouté lorsqu’interrogé à savoir quelle lecture fallait-il faire de l’exclusion de Karmanos du comité exécutif.

Et justement, y a-t-il eu des mises à jour concernant la situation en apparence fragile des Hurricanes, qui occupent toujours le dernier rang au chapitre des assistances avec une moyenne anémique de 10 969 spectateurs par match?

«Non», a sèchement répondu le commissaire.

La passion de Molson

Quant à l’arrivée de Geoff Molson sur le comité, Bettman a pris soin de rappeler qu’il n’y était pas pour promouvoir les intérêts du Canadien ou de Montréal, tout en saluant son implication.

«Les propriétaires respectés qui sont sur le comité exécutif y sont pour les meilleurs intérêts de la ligue. Ils ne sont pas sur ce comité pour représenter leur équipe ou leur ville. C’est une distinction très importante. M. Molson se retrouve au sein de ce comité en raison du respect que les autres propriétaires lui vouent et pas parce qu’il est propriétaire des Canadiens de Montréal.

«Il amène une grande passion pour le hockey, à la fois pour ce qui est du produit sur la glace et pour tout ce qu’implique le fait d’opérer une franchise professionnelle dans une ère où la vie est de plus en plus complexe, mais où les opportunités sont de plus en plus nombreuses», a-t-il affirmé.

Le propriétaire du Canadien a quitté en coup de vent tout juste après la réunion des gouverneurs et il a été impossible d’obtenir ses commentaires sur le nouveau mandat qui lui est confié.

 

Les membres du comité exécutif

  • Geoff Molson (Canadiens)
  • Mark Chipman (Jets)
  • Larry Tanenbaum (Maple Leafs)
  • Murray Edwards (Flames)
  • Craig Leipold (Wild)
  • Ted Leonsis (Capitals)
  • Henry Samueli (Ducks)
  • Jeff Vinik (Lightning)
  • Rocky Wirtz (Blackhawks)
  • Jeremy Jacobs (Bruins)