/sports/others
Navigation

Des médailles pour Sandrine Mainville et Katerine Savard

Des médailles pour Sandrine Mainville et Katerine Savard
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les représentantes de l’unifolié ont une fois de plus réussi à se démarquer aux épreuves de relais dimanche soir, aux Championnats du monde de natation en petit bassin de Windsor, en Ontario.

Sandrine Mainville a aidé l’équipe du relais 4 x 50 m style libre à se tailler une place sur la plus haute marche du podium, puis Katerine Savard et ses coéquipières ont décroché la médaille d’argent au relais 4 x 100 m quatre nages.

Mainville, de Boucherville, était la deuxième de la formation canadienne à s’élancer. L’Ontarienne Michelle Williams ouvrait le bal, Taylor Ruck prenait le relais de Mainville et Penny Oleksiak mettait la touche finale à la course.

Premières à toucher le mur, les Canadiennes ont arrêté le chrono à 1 min 35,00 s. Les Néerlandaises (1:35,37) ont pris le deuxième rang et les Italiennes (1:35,61) ont complété le podium.

Ce triomphe était une surprise pour Mainville et ses coéquipières.

«Nous sommes vraiment contentes du résultat. Nous croyions plus avoir des chances pour la médaille d’argent. Nous y allions quand même pour l’or. Dans un 50 m libre, tout peut arriver. Nous nous sommes donc concentrées sur notre course et sur nos échanges», a-t-elle indiqué.

«Ce qui est «l’fun», c’est que chaque fille a été constante. Nous ne sommes pas toutes des personnes de 50 mètres, mais c’est génial d’avoir toutes réussi à être à notre meilleur et à avoir le meilleur résultat possible», a ajouté la Québécoise.

Médaillée d’or samedi au relais 4 x 200 m libre, Katerine Savard est à nouveau montée sur le podium dimanche. Kylie Masse, Rachel Nicol et Penny Oleksiak étaient à ses côtés lorsqu’elle a reçu sa médaille argentée.

C’est un temps de 3:48,47 qui a permis aux favorites de la foule de se glisser entre les Américaines (3:47,89) et les Australiennes (3:49,66).

Katerine Savard, de Pont-Rouge, a aussi pris part au 100 m papillon individuel et a terminé au pied du podium. Elle a enregistré un chrono de 56,15 s. L’épreuve a été remportée par Katinka Hosszu (55,12). L’Américaine Kelsi Worrell (55,22) a pris le deuxième rang et la Japonaise Rikako Ikee (55,64) s’est classée troisième.