/news/green
Navigation

Cet oiseau ne devrait pas être au Québec

Le tohi tacheté photographié le 10 décembre dernier dans la cour de Lise Dionne à Saint-Mathieu-de-Rioux.
Photo Sébastien Dionne Dios Photographie Le tohi tacheté photographié le 10 décembre dernier dans la cour de Lise Dionne à Saint-Mathieu-de-Rioux.

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-MATHIEU-DE-RIOUX- Un oiseau qui devrait se trouver dans l’ouest du pays a attiré à ce jour au moins 60 curieux dans la cour d’une dame de Saint-Mathieu-de-Rioux dans le Bas-Saint-Laurent, depuis qu’il s’y nourrit.

Le tohi tacheté est loin de chez lui. L’oiseau devrait rester dans l’ouest de l’Amérique du Nord toute l’année et ne pas se retrouver au Québec.

«Quand je l’ai vu la première fois le vendredi 2 décembre, j’ai cru que c’était un merle d’Amérique», raconte Lise Dionne, la première qui l’a observé et celle qui le nourrit depuis dix jours.

Deux jours plus tard, il s’est posé à ses pieds et elle l’a photographié. Après quelques vérifications, elle a constaté que c’était un tohi tacheté et que c’était très rare de pouvoir l’observer ici. Elle a partagé sa découverte sur internet auprès d’autres passionnés d’oiseaux.

Engouement

Depuis, une soixantaine de personnes venant d’aussi loin que du Nouveau-Brunswick, de Sorel et de Victoriaville, on fait le chemin jusqu’à Saint-Mathieu-de-Rioux pour le photographier et l’observer.

«Je lui mets des graines, du beurre d’arachides et des dattes vers 7 h 15 le matin et il apparaît et se nourrit au sol vers 7 h 30. Le seul moment où on l’a moins vu, c’est quand une dizaine de personnes le photographiaient en même temps», a dit Lise Dionne.

Perdu

Il existe une espèce de tohi au Québec, le tohi à flancs roux. Il peut être observé, mais pas très souvent, dans le sud de la province.

«Mais dans ce cas-ci, c’est un tohi tacheté et c’est vraiment rare de le voir ici. Est-ce qu’il est désorienté? Est-ce qu’il s’est retrouvé dans une tempête? C’est encore le mystère des oiseaux perdus», souligne Mireille Poulin, biologiste spécialisée en ornithologie pour Go Oiseaux à L’Isle-Verte.

Le site ebird.org compile les observations des ornithologues et passionnés d’oiseaux. La carte démontre les observations du Tohi tacheté en Amérique de septembre à décembre 2016.
PHOTO SITE EBIRD.ORG
Le site ebird.org compile les observations des ornithologues et passionnés d’oiseaux. La carte démontre les observations du Tohi tacheté en Amérique de septembre à décembre 2016.

De la même famille que les bruants et de la grosseur d’un merle, l’oiseau a un bec conique qui lui permet de manger des graines. «Il pourrait survivre cet hiver, mais c’est loin d’être certain, évidemment à cause du froid.»

Lise Dionne n’arrêtera pas de le nourrir chaque matin, tant que l’oiseau viendra la visiter.

«On espère vraiment qu’il passe l’hiver ici», conclut-elle.