/news/currentevents
Navigation

Julie Snyder se dit harcelée à son tour

ARTS-TAPIS ROUGE ADISQ
Photo d'archives Julie Snyder
Productrice

Coup d'oeil sur cet article

Julie Snyder estime être victime de harcèlement psychologique de la part de son ex-conjoint Pierre Karl Péladeau, après des procédures judiciaires intentées par ce dernier dans lesquelles il implique l’équipe des Productions J et l’animatrice.

«La manière dont M. Péladeau a choisi de rendre sa poursuite publique, en l'associant gratuitement à Mme Snyder est ressentie comme un geste de harcèlement supplémentaire», a écrit l’équipe de la productrice dans un courriel transmis au Journal mardi soir.

L’ex-chef du Parti québécois a entamé lundi une poursuite civile de 322 000 $ pour atteinte à la vie privée et à la réputation contre l’ex-conjoint de sa nouvelle compagne, Marie-Christine Couture, qui s’est enlevé la vie en octobre.

«Allié»

Selon les documents judiciaires déposés lundi par les avocats de Pierre Karl Péladeau, l’ex-conjoint visé, Daniel Lacombe, se serait «allié» avec Julie Snyder «dans le but de mettre en place un stratagème visant à nuire [au couple] et ayant pour but de leur rendre la vie intolérable le plus possible».

Il est allégué que M. Lacombe aurait remis l’ordinateur de son ex-conjointe à l’équipe de Mme Snyder afin qu’elle puisse monter un dossier contre elle.

De son côté, la productrice a assuré mardi que ni elle ni aucun de ses employés n’ont jamais eu l’ordinateur de Mme Couture en leur possession. Elle a ajouté qu’elle se défendra contre ces «graves allégations» sans préciser de quelle façon.

Cela s’ajoute «à tous les [gestes] qui, depuis leur séparation, visent à nuire à la carrière, la réputation et à l'image de Mme Snyder», est-il aussi écrit. Mme Snyder considère malheureusement qu’il s'agit d'une forme de harcèlement psychologique.»

Mme Snyder a aussi déploré que «ses enfants, ainsi que ceux de Mme Couture et M. Lacombe soient pris en otage par les dérapages juridiques incontrôlables de M. Péladeau».

L’ancien chef du Parti québécois, qui a quitté la vie politique en mai dernier, reproche entre autres à M. Lacombe d’avoir médiatisé les faits en contactant La Presse, qui a produit un reportage où plusieurs détails, que M. Péladeau considère relever de la vie privée, ont été dévoilés, à la suite du décès de sa nouvelle compagne.

– Avec la collaboration de Michaël Nguyen