/finance/news
Navigation

Les coûts cachés de la voiture électrique

Les coûts cachés de la voiture électrique

Coup d'oeil sur cet article

La voiture électrique ou hybride a ses avantages, mais aussi ses défauts.

AVANTAGES

  • Sur la route, une voiture 100 % électrique émet zéro bruit et pollution, et votre conduite est à la fois plus douce et plus nerveuse, car la transmission est liée directement au moteur. Et l’accélération plus puissante.
  • De plus, les autos électriques ou hybrides nécessitent un entretien beaucoup moins fréquent et conservent une très forte valeur de revente.
  • Elles durent plus longtemps: en tenant compte de la subvention et de l’amortissement, elles sont très compétitives face à la voiture à essence.
  • En mode tout électrique, vous dites adieu aux pleins d’essence et aux changements d’huile. En mode hybride, en ville, certains modèles font très rarement appel au moteur à combustion. Selon Hydro Québec, rouler 18 000 km en tout électrique permet d’économiser 1300 $ par année par rapport à un véhicule à essence consommant 7 L/100 km. Enfin, les constructeurs promettent une autonomie accrue pour leurs modèles 2017 ou 2018.

INCONVÉNIENTS

  • Vous sauvez sur l’essence, c’est indéniable, mais l’amortissement se fera sur de nombreuses années, ce qui fera grimper un peu le coût de financement.
  • Si vous faites beaucoup d’autoroute en hybride, le moteur thermique sera fortement sollicité.
  • De plus, il est plus difficile de dénicher des mécaniciens habitués à travailler sur ces véhicules que de passer chez le concessionnaire. Chez Tesla, par exemple, on n’exige que des pièces d’origine, numérotées, pour les réparations, en cas d’accident.

CHÈRE, LA BORNE

Mais les principaux coûts cachés se situent autour des bornes de recharge à domicile. La plupart des modèles permettent une recharge avec une simple prise de 120 volts (comme votre frigo). Mais elle durera de 6 à 11 heures. Avec une borne de 240 volts, elle passe de 3 à 8 heures.

L’installation coûte en moyenne 1500 $ selon le gouvernement du Québec (de 600 $ à 1300 $ pour la borne, de 400 $ à 1100 $ pour l’installation, avant taxes). Elle doit être effectuée par un maître électricien détenant une licence de la Régie du bâtiment du Québec.

Celui-ci devra vérifier si votre panneau électrique peut accommoder un circuit supplémentaire. Sinon, il faudra le remplacer (de 1500 $ à 2000 $). Mais vous aurez droit à un remboursement gouvernemental pouvant aller jusqu’à 600 $, dont 250 $ pour l’installation.

On parle donc, potentiellement, de plusieurs milliers de dollars en sus du coût d’achat du véhicule.

D’autant plus que si on habite une copropriété, le règlement d’immeuble peut interdire ou compliquer l’installation d’une borne dans son espace de stationnement réservé. Sans espace de stationnement privé, on dépend des bornes publiques pour recharger son véhicule. Il n’est pas garanti d’en dénicher une disponible au moment désiré, près du domicile.

Enfin en hiver, vaut mieux remiser et recharger dans un garage pour diminuer les pertes d’autonomie. Si on effectue la recherche dehors, sous zéro, il est suggéré de chauffer l’habitacle pendant la recharge. Fait à noter, certains modèles refuseront de se recharger si la borne n’est pas mise à la terre.

CONSEILS

  • Avant d’acheter une voiture électrique, demandez une soumission d’un électricien pour installer la borne à domicile.
  • Un plein tout électrique coûte environ 1 $ à domicile, 2,50 $ à une borne publique et environ 8 $/45 minutes à une borne de recharge publique rapide.
  • De la lecture: https://vehiculeselectriques.gouv.qc.ca
  • Trouver un maître électricien: www.cmeq.org/repertoire-des-membres