/investigations/health
Navigation

L’ajout de médecins par Barrette cause beaucoup de frustration

Un seul des six médecins travaillera finalement dans la superclinique

Gaetan Barrette
Photo Simon Clark Gaétan Barrette
Ministre de la Santé

Coup d'oeil sur cet article

La décision controversée du ministre Gaétan Barrette d’ajouter des médecins dans le secteur où se trouve son comté n’aura pas l’effet escompté. Un seul des six professionnels ira finalement au projet de superclinique.

Ce projet était pourtant la principale raison donnée par le cabinet du ministre de la Santé pour expliquer qu’il avait passé outre la recommandation des experts en ajoutant des médecins dans le réseau local de Champlain.

Ce secteur comprend la ville de sa circonscription électorale, Brossard, ainsi que les villes de Greenfield Park, Saint-Lambert et Saint-Hubert.

Cinq de moins

Or, notre Bureau d’enquête a appris qu’un seul médecin se joint au projet de superclinique du boulevard Taschereau.

Les autres iront notamment dans des cliniques au quartier DIX30, ainsi qu’à Saint-Hubert et à l’Unité de médecine familiale Charles-Le Moyne.

Le Dr Laurent Vanier espérait recevoir cinq nouveaux médecins et y servir, à terme, 30 000 patients.
Photo Facebook
Le Dr Laurent Vanier espérait recevoir cinq nouveaux médecins et y servir, à terme, 30 000 patients.

Le vice-président de la clinique Azur, qui doit devenir une superclinique, espérait obtenir cinq nouveaux médecins. «Je ne m’attendais pas à ça», déplore le Dr Laurent Vanier.

Au cours des derniers mois, il avait reçu 21 nouveaux médecins en entrevue. Laurent Vanier assure que le projet de superclinique n’est pas compromis, mais du renfort aurait été bienvenu.

Le projet de superclinique qui doit voir le jour à la clinique Azur située à Greenfield Park.
Photo Éric Yvan Lemay
Le projet de superclinique qui doit voir le jour à la clinique Azur située à Greenfield Park.

« Despote de la santé »

La décision du ministre d’ajouter six postes aux quatre qui avaient initialement été octroyés dans le Réseau local de Champlain a causé beaucoup de grogne.

Hier, plusieurs médecins d’autres secteurs en Montérégie ont dénoncé cette intrusion dans la répartition des effectifs médicaux. D’autant plus que certaines régions, comme Jardins-Roussillons ou Saint-Jean-sur-Richelieu, sont en plus grand déficit de médecins.

Pour le député caquiste François Bonnardel, cette façon de faire du ministre est préoccupante.

«L’impression, c’est que Gaetan Barrette est en train de se transformer en despote de la santé», dit-il en évoquant la grogne chez plusieurs intervenants du réseau.

Il met aussi en doute sa capacité de mettre en place un réseau de 50 supercliniques à travers le Québec d’ici 2018.

«À ce jour, les supercliniques, c’est un échec. Beaucoup de médecins n’embarquent pas. Ils ne veulent rien savoir.»

Le Dr Bernard Magnan est lui aussi en colère contre le ministre, mais pas pour la même raison. Il a personnellement insisté auprès de Gaetan Barrette pour avoir plus de médecins dans le RLS de Champlain. «J’en aurais pris 20 dès cette année et 20 autres en 2018», dit-il.

Le problème, c’est qu’il n’y a pas assez de médecins attribués en Montérégie par rapport à Montréal, notamment. «On se bat entre pauvres: 61 nouveaux facturants pour toute la Montérégie, ce n’est pas assez. On aurait dû en avoir 80-85.»