/opinion/columnists
Navigation

La chute finale?

Coup d'oeil sur cet article

On peut se méfier des sondages, mais ils indiquent néanmoins certaines tendances lourdes. L’une d’entre elles, c’est la chute de l’idée d’indépendance. Un sondage CROP le rappelait récemment.

Officiellement, on aime dire que la souveraineté se maintient à 40 %. Mais il s’agit moins d’un 40 % qui monte vers 50 % qu’il ne descend vers 30 %.

Lassitude

Les souverainistes ne savent plus quoi faire pour renverser la tendance.

Jean-François Lisée a décidé de reporter un éventuel référendum à 2022. Réalisme politique élémentaire.

Mais en même temps, il déshabitue encore plus les Québécois de l’indépendance. Elle s’éloigne dans nos songes.

D’autres croient qu’il suffirait que les indépendantistes soient beaucoup plus affirmatifs avec leur projet.

Mais une telle approche conduirait les indépendantistes à un référendum kamikaze. Mourir dans l’honneur? Triste destin.

En fait, les Québécois ne se préoccupent plus vraiment de la question nationale dans sa version traditionnelle.

Plus on leur en parle, moins ils écoutent.

Mais s’ils bâillent quand on parle de souveraineté, ils sont allumés quand on parle d’identité. Le PQ devrait s’ajuster.

Aux prochaines élections, un électeur nationaliste devrait spontanément se dire que s’il veut réduire le nombre d’immigrants, casser les accommodements raisonnables, imposer la laïcité, combattre l’islam radical, restaurer l’enseignement de l’histoire et défendre la langue française, il doit voter PQ.

Si le PQ ne parvient pas à créer automatiquement cette association d’idées dans l’esprit des électeurs, il ne parviendra pas à s’imposer.

Combattre

Le PQ devrait aussi montrer comment la défense de notre identité est entravée par le cadre fédéral.

Pas de référendum? D’accord. Mais une critique du multiculturalisme canadien et du gouvernement des juges.

Autrement dit, le PQ doit reconnecter de nouvelle manière les Québécois à la question nationale.

Et s’il parvient à se faire élire et à mener une politique en ce sens, il pourrait bien amener les Québécois à renouer avec l’idée d’indépendance.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.