/news/currentevents
Navigation

Saisie de cocaïne en Australie : Mélina Roberge, qui plaide l’ignorance, devra subir son procès

Saisie de cocaïne en Australie : Mélina Roberge, qui plaide l’ignorance, devra subir son procès
Photo Instagram

Coup d'oeil sur cet article

SYDNEY – Mélina Roberge, l’une des deux Québécoises accusées d’avoir essayé d’importer de la cocaïne en Australie en août dernier sur un bateau de croisière, passera le temps des Fêtes derrière les barreaux.

Celle qui plaidait l’ignorance devra subir un procès, le 3 février prochain, selon des médias locaux, dont le site News.com.au. Originaire de Granby, Mélina Roberge, 23 ans, risque la prison à vie si elle est reconnue coupable.

À l’annonce de la décision du juge, la jeune fille a éclaté en sanglots.

Son avocate, Ragni Mathur, a soutenu la semaine dernière que Mélina ignorait la présence des 30 kg de cocaïne qui se cachaient dans la cabine 312 qu’elle partageait avec son amie Isabelle Lagacé, 28 ans, qui a reconnu sa culpabilité. «Il n’est pas nécessaire d’avoir deux poules pour garder au chaud un œuf d’or», avait déclaré Me Mathur, en affirmant que sa cliente était présumée coupable par association.

Le juge Robert Williams a rejeté cette théorie. «Il est clair que mesdames Roberge et Lagacé ont partagé leur cabine pendant 39 jours», a rappelé le magistrat, en affirmant qu’il était «hautement improbable» que les défenderesses n’aient pas été au courant du contenu de la valise placée sous leur lit, dans leur cabine exiguë.

M. Williams a aussi souligné que les deux jeunes femmes ont embarqué à bord du navire de croisière en même temps, le 20 juillet dernier, et qu’elles avaient inscrit les mêmes contacts d’urgence lors de leur enregistrement.

La comparution de Mme Laberge devant le juge Robert Williams était prévue à 14 h, le 21 décembre, à Sydney, en Australie.

Les comptes Instagram de Mélina Roberge et Isabelle Lagacé regorgent de photos des deux jeunes femmes prises pendant le voyage dans des paysages paradisiaques.

L’autre accusé dans ce dossier, André Tamine, 64 ans a plaidé non coupable et son procès est prévu pour le 3 février 2017.

Le trio a été arrêté le 28 août, à bord du «MS Sea Princess», au terme d’une croisière de luxe de plusieurs semaines. Selon les autorités, la drogue, dont la valeur est estimée à 31 millions $, était destinée au marché australien. Ils sont détenus depuis leur arrestation.

La Couronne allègue que dans ce dossier quatre autres hommes, dont deux Canadiens, seraient impliqués. En entrevue avec l’Agence QMI, Lincoln Crowley a précisé qu’aucun d’entre eux n’a été arrêté.