/weekend
Navigation

Le fabuleux destin de Guylaine Tanguay

Guylaine Tanguay est heureuse du succès que connaît son album <i>Classique Country</i>, mais elle ne s’impose aucune pression.
Photo courtoisie Guylaine Tanguay est heureuse du succès que connaît son album Classique Country, mais elle ne s’impose aucune pression.

Coup d'oeil sur cet article

Depuis qu’elle est toute petite, Guylaine Tanguay se pose les mêmes questions. «Est-ce que j’ai vraiment ma place dans ce milieu ou est-ce que je chante simplement par égoïsme, parce que j’aime ça?», se souvient-elle. L’année 2016 lui aura offert la réponse, lorsque son plus récent album a trôné au sommet des meilleures ventes anglophones au pays durant 10 semaines.

«C’est beau de faire un métier parce qu’on aime ça, mais il faut aussi que ça serve à quelque chose, que les gens en aient besoin», ajoute la chanteuse en entrevue au Journal.

Visiblement, les gens en avaient besoin: ils ont été plus de 22 000 à se procurer Classique Country, le sixième opus de Guylaine Tanguay depuis sa sortie en magasins, il y a six mois.

Pourtant, la chanteuse roule sa bosse depuis de nombreuses années; les habitués de festivals country et autres circuits semblables sont bien familiers avec le nom de Guylaine Tanguay. Pour la femme de 44 ans, ce succès plus «grand public» arrive à point dans sa vie. L’anonymat dont elle jouissait lui a bien servi lorsqu’elle élevait ses filles, aujourd’hui âgées de 16 à 23 ans.

«J’ai toujours prié en demandant qu’on me donne ce dont j’avais besoin. Je n’ai jamais demandé le succès, ni l’argent, ni une carrière internationale. Je demandais seulement que je puisse continuer à chanter», explique Guylaine Tanguay.

«Et aujourd’hui, je suis prête à vivre ce succès. Mes filles sont grandes et j’ai du temps. Je n’ai plus les inquiétudes de mes 20 ans, ni les craintes et la pression que je m’imposais», poursuit-elle.

Un nouvel album en 2017

Les fans de Guylaine Tanguay pourront la retrouver sur disque l’année prochaine avec un nouvel opus, cette fois-ci entièrement francophone. Il regroupera certaines pièces déjà parues sur les albums Le Livre vert et Le Livre Vert (La suite) en plus de titres originaux.

«Je n’ai jamais réimprimé de disques depuis leur sortie, et les gens m’en demandent constamment. Ce sont deux albums qui, pour moi, sont très représentatifs de ma jeunesse. Alors on reprend certains titres, en plus d’ajouter de nouvelles chansons», explique-t-elle.

Les fans qui attendent un disque entièrement composé de chansons originales devront s’armer de patience, puisque le projet ne figure pas dans ses plans. Du moins, pas à court terme.

«C’est beaucoup trop difficile; les gens sont plus craintifs à l’idée d’acheter un album complet de chansons qu’ils ne connaissent pas. Alors j’accompagne les nouvelles chansons de reprises, de valeurs sûres. Et c’est un choix que j’assume pleinement», explique-t-elle.

«On m’a déjà dit que je ne réussirais jamais à me bâtir une carrière avec des albums de reprises. Mais moi, je répondais «Laissez-moi faire, vous allez voir»», se rappelle-t-elle en souriant.