/entertainment/movies
Navigation

Daniel Roby tournera un premier film français

Le Québécois signera Dans la brume, une production au budget important

Le cinéaste québécois Daniel Roby pendant le tournage de Louis Cyr.
Photo courtoisie Le cinéaste québécois Daniel Roby pendant le tournage de Louis Cyr.

Coup d'oeil sur cet article

Les portes du cinéma français s’ouvrent au cinéaste québécois Daniel Roby. Après avoir réalisé plusieurs épisodes de la série historique Versailles, le réalisateur de Louis Cyr tournera cet hiver son premier film français, Dans la brume, qui mettra en vedette l’acteur français Romain Duris et l’ex-Bond Girl Olga Kurylenko.

 L’actrice et mannequin Olga Kurylenko.
Photo WENN
L’actrice et mannequin Olga Kurylenko.

Le tournage de ce long-métrage doté d’un important budget (8 millions d’euros, soit 11,3 M$ CAD) se mettra en branle à Paris en février et se prolongera pendant plus d’une quarantaine de jours. Le film est produit par la compagnie Quad, à qui l’on doit la comédie à succès Intouchables.

«Le producteur Nicolas Duval, de Quad, avait vu mes films Louis Cyr et Funkytown il y a quelques années et il avait manifesté le désir de travailler avec moi, indique Roby en entrevue au Journal.

«Il a donc pensé à moi quand ils étaient à la recherche d’un réalisateur pour Dans la brume. Je n’étais pas le seul réalisateur à être approché, mais je crois qu’ils m’ont choisi parce qu’ils cherchaient une touche américaine pour ce genre de film.»

Écrit par le scénariste français Guillaume Lemans (Pour elle), Dans la brume est un film d’anticipation qui se déroule dans un avenir proche, à Paris. On y suivra un couple qui tente de survivre à une catastrophe, à Paris, avec sa fille de 11 ans qui est atteinte d’une maladie incurable.

Romain Duris (L’arnacœur) et l’actrice française d’origine ukrainienne Olga Kurylenko (la Bond Girl du film 007 Quantum) joueront les rôles principaux.

L’acteur français Romain Duris.
Photo d'archives
L’acteur français Romain Duris.

«C’est un film catastrophe très bien décrit avec un beau potentiel visuel, souligne Roby. Ça va me permettre de renouer avec mes premiers amours, le cinéma de genre. Ce sera un tournage compliqué, car l’histoire se déroule dans un Paris envahi par une fumée toxique. On va beaucoup tourner en studio, où l’on va recréer les rues de Paris.»

L’embauche de Daniel Roby comme réalisateur du film a permis à Quad de s’associer à un coproducteur québécois, Christal Films. Roby fera une partie de la postproduction à Montréal, notamment le montage et les effets visuels.

Autre tournage à l’été

Après avoir tourné Dans la brume, Daniel Roby replongera dans la préparation du tournage de son premier film anglophone, Gut Instinct, qui mettra en vedette l’acteur américain Josh Hartnett dans le rôle du journaliste d’enquête Victor Malarek. Roby travaille sur ce projet depuis neuf ans.

Le film dans lequel jouera aussi le jeune Britannique George Mackay (Captain Fantastic) devrait être tourné en juillet prochain en Thaïlande et au Canada.

«Le tournage a été retardé d’un an parce qu’un investisseur américain s’est retiré du projet en janvier, explique­­ le cinéaste. Mais, heureusement, AMBI Distribution a acquis les droits mondiaux du film en août.»