/sports/others
Navigation

Découvrir le Pur Instinct

Découvrir le Pur Instinct
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Le Pur Instinct est un jeune sport en plein essor à Québec qui combine les habiletés de plusieurs autres disciplines sportives en proposant un mode de jeu très actif sur un terrain de soccer traditionnel.

En constante évolution, les règles du Pur Instinct sont simples. Elles font d’abord et avant tout appel aux réflexes et habiletés de l’athlète. La compétition se fait toujours en surnombre, à raison de trois attaquants contre deux défenseurs.

« Le but de base, c’est de traverser un terrain de 30 mètres sans se faire toucher et sans échapper le ballon », explique Dominique Soucy, ancienne vedette du Rouge et Or Basketball et fondateur du Pur Instinct. On peut faire une passe avec le point, le pied, en redirigeant le ballon comme au volleyball ou en allant vers l’arrière, comme au rugby. »

Une fois que la défensive obtient trois retraits, elle passe en offensive, un peu à la manière du baseball américain traditionnel. « C’est un mélange d’une multitude de choses que j’ai prises dans les communautés de sportifs, poursuit le fondateur. En tant que coach, j’ai voulu mettre les joueurs dans un environnement de plus en plus rapide. »

Découvrir le Pur Instinct
Photo courtoisie

Compétition à l’état pur

Développée il y a quatre ans et demi, cette nouvelle discipline sportive est le fruit du travail d’une trentaine d’athlètes québécois de haut niveau, avec lesquels Dominique Soucy a eu la chance de travailler dès 2012. « On a pu faire évoluer le jeu rapidement, voir où ça accrochait, lance-t-il. On améliore toujours le truc, c’est en constante progression. C’est beaucoup plus un produit fini cette année. »

Grandissante à l’Université Laval et ailleurs à Québec, la communauté de Pur Instinct est très jeune et dynamique. « C’est un style très intense, mais en même temps, une fois que la partie est terminée, ce n’est pas la fin du monde de perdre », dit l’ancien étudiant-athlète, soulignant que son sport ne vise que la meilleure expérience sportive possible.

L’essence du jeune sport se base sur ce qui se fait ailleurs dans le monde des disciplines alternatives, telles le vélo de montagne, le skateboard ou encore le surf, toutes beaucoup plus ponctuelles et spontanées selon Dominique Soucy. « Je m’inspire un peu de tout ça et je crée une vibe autour de Pur Instinct. C’est de la compétition pure. »

Découvrir le Pur Instinct
Photo courtoisie

Futur du projet

Des partenariats seraient en train de se développer à l’échelle nationale pour promouvoir le Pur Instinct partout au pays. Dominique Soucy conserve d’ailleurs de grandes ambitions. « Mon but, c’est d’en faire un sport pratiqué partout au Canada, aux États-Unis et éventuellement dans le monde », lance-t-il.

Pour 2017, l’ancien joueur des défunts Kebs de Québec planchera sur une nouvelle approche de promotion. Celle-ci passera par la création de contenus médiatiques en soi. « On aura des photographes et des journalistes professionnels bientôt, poursuit-il. Je veux un sport qui crée du contenu, et j’en ai le potentiel avec Pur Instinct. »

En chiffres

  • 110 : Nombre de joueurs expérimentés de haut calibre à Québec.
  • 200 : Nombre de joueurs actifs adultes à Québec.
  • 500 : Nombre de professionnels formés au Canada.