/news/green
Navigation

Le cœur touristique de Percé ravagé par la marée

L'effet combiné des grosses vagues et de l'onde de tempête a causé des dommages un peu partout le long de la côte gaspésienne dans l’après-midi de vendredi. | PHOTO Faye Bélanger
PHOTO Faye Bélanger L'effet combiné des grosses vagues et de l'onde de tempête a causé des dommages un peu partout le long de la côte gaspésienne dans l’après-midi de vendredi. | PHOTO Faye Bélanger

Coup d'oeil sur cet article

PERCÉ | Privés de courants toute la journée en raison des forts vents de la nuit de jeudi, la ville de Percé y a encore une fois goûté en fin de journée, vendredi, alors que le quai et le littoral du cœur du haut lieu touristique a été complètement ravagé par la haute marée.

Présidente de l’Office du Tourisme de l’endroit, France Lebreux était littéralement découragée en fin d’après-midi, d’autant plus que son propre restaurant, le Café de l’Atlantique, situé aux abords du quai, est une perte totale. « Ça frappé terriblement fort ! C’est du jamais vu ! Le vent était franc sud. La mer entrait directement dans nos fondations. Ce qui restait de la promenade n’y est plus, plusieurs terrains de plusieurs commerce sont brisés », a lancé la dame.

L'effet combiné des grosses vagues et de l'onde de tempête a causé des dommages un peu partout le long de la côte gaspésienne dans l’après-midi de vendredi. | PHOTO Faye Bélanger
PHOTO France Lebreux

«Reconstruire ? Je vais y réfléchir, a ajouté la dame. C’est 15 emplois directs pour Percé quand même (...) Mais va falloir que les autorités protègent mieux les berges sinon ça sera toujours à recommencer », a-t-elle ajouté.

En fin d’après-midi, on s’affairait à sécuriser les lieux et à sauver un peu d’équipement. Avant que les froids reviennent, il faudra remettre du chauffage pour sauver le reste de la bâtisse qui abrite, au deuxième étage, le célèbre restaurant La Maison du Pêcheur.

Ailleurs en Gaspésie...

L'effet combiné des grosses vagues et de l'onde de tempête a causé des dommages un peu partout le long de la côte gaspésienne dans l’après-midi de vendredi. Des tronçons de route ont dû être temporairement fermés à la circulation et des évacuations préventives ont du être effectuées dans quelques résidences.

Selon le directeur de la Sécurité civile pour le Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Jacque Bélanger, mis à part Percé, la route Haldimand, dans le secteur de Gaspé a été passablement touché. « Heureusement, ce sont plus des chalets dans ce coin là, a dit le directeur, mais on s’est assuré qu’il n’y avait personne qui aurait pu s’y retrouver ».

Encore 2000 résidences gaspésiennes sans électricité

En toute fin d’après-midi vendredi, Hydro Québec s’affairait encore à rétablir le courant perdu au petit matin en Gaspésie.

Dans la nuit de jeudi à vendredi de forts vents atteignant 90 km/h ont fait tomber des poteaux électriques et provoqué pas moins de 37 pannes, tôt vendredi matin, dans les secteurs de Gaspé et de Percé, privant, au plus fort de la journée, jusqu’à 5 655 foyers d’électricité.

En fin d’après-midi, encore 24 pannes étaient répertoriées privant 1 902 foyers d’électricité.

« Les vents et les conditions routières donnent du fil à retordre aux équipes sur le terrain. Les conditions météorologiques rendent le travail de rétablissement difficile », a indiqué la porte-parole d’Hydro Québec, Catherine Michaud.