/investigations/taxes
Navigation

Un «bon ami» de Couillard condamné

HANS BLACK
Photo tirée de l'internet

Coup d'oeil sur cet article

Un financier montréalais déchu vient d’être condamné à verser 7,4 M$ US pour avoir mis de l’argent de ses clients dans des firmes qui le payaient, dont une a été administrée par le premier ministre Philippe Couillard.

La Securities and Exchange Commission (SEC), l’équivalent de l’Autorité des marchés financiers (AMF) aux États-Unis, a annoncé le 28 décembre avoir obtenu un jugement par défaut contre Hans Peter Black et sa firme de gestion d’actifs Interinvest. Black doit verser 7,4 M$ US en pénalités, intérêts et remboursements.

Argent flambé

Selon la SEC, Hans Black, qui vivait à Westmount jusqu’à tout récemment, a rompu ses responsabilités fiduciaires en investissant l’argent de ses clients, soit 17 millions $ US, dans «quatre penny stocks canadiens en difficultés financières».

Un de ces penny stocks est la compagnie Amorfix Life Sciences. Philippe Couillard, l’actuel premier ministre du Québec, a été président du conseil d’administration de ce penny stock de 2010 à 2012.

Selon la SEC, les clients de Black ont perdu 12 M$ US sur les 17 M$ US dans ces entreprises en déroute.

Hans Black a reçu 1,9 M$ US des quatre compagnies en «frais de consultation» dans une société qu’il contrôlait pendant qu’il siégeait à leur conseil d’administration.

«La SEC allègue que l’implication de Black dans ces entreprises, et le fait qu’il recevait des paiements de celles-ci, représentaient un conflit d’intérêts qu’il a négligé de divulguer à ses clients», affirme la SEC dans un communiqué.

Notre Bureau d’enquête avait révélé en 2015 que l’actuel premier ministre a siégé au conseil d’Amorfix aux côtés de Hans Black, et ce, même après la publication d’articles alléguant qu’il était un fraudeur.

Dans une entrevue téléphonique, celui-ci s’était décrit comme un «bon ami» de l’actuel premier ministre. Il avait dit avoir été l’un de ceux qui avaient invité M. Couillard à se joindre au conseil d’Amorfix.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.